GAZETTE de LA-BAS

Nouvelles de là-bas et d’ici

Revue de presse



Revue de presse dans a page d'accueil

Grande-Bretagne : des policières en burqa !

Selon un article du Dailymail, on apprend que des femmes policières ont du porter la burqa pour mieux s’intégrer avec la population locale de Grande Bretagne…

Les policières Deb Leonard, Deb Pickering et Helen Turner habillées en musulmanes dans le cadre d’un exercice visant à « célébrer la diversité, encourager l’intégration, et travailler en direction d’une société plus soudée, plus sure ».

Les policières Deb Leonard, Deb Pickering et Helen Turner habillées en musulmanes dans le cadre d’un exercice visant à « célébrer la diversité, encourager l’intégration, et travailler en direction d’une société plus soudée, plus sure ».

Elles ont porté des burqas traditionnelles dans le cadre de ce programme destiné à aider la police à mieux interagir avec la communauté musulmane.
Deux d’entre elles avaient le visage masqué avec des hidjab et des niqab qui ne laissaient qu’une fente étroite pour voir, tandis qu’une troisième portait un habit de musulmane et un foulard qui laissait voir son visage.
Nombreux sont les détracteurs qui ont dénoncé ce programme, le qualifiant de « politiquement correct devenu fou » et accusé la police du Yorkshire du Sud d’avoir perdu de vue sa principale mission.

Pour Douglas Murray du groupe de réflexion Centre for Social Cohesion (Centre pour la Cohésion Sociale), « ça ne s’invente pas. Les victimes de la criminalité doivent être ahuries à l’idée que la police ait si peu à faire qu’elle puisse passer une journée à jouer à se déguiser. C’est une perte de temps absolue pour la police, et c’est du gaspillage de l’argent des contribuables. Il n’est pas dans les attributions de la police de s’identifier à tel ou tel sous-groupe de la population, mais de prévenir la criminalité et d’appréhender les malfaiteurs. Ont-ils dans l’idée après ceci de se déguiser en hindous et en bouddhistes ? »

Pour Fiona McEvoy de TaxPayers’ Alliance (Alliance des Contribuables), « la police devrait consacrer son temps à attraper les criminels plutôt que de s’adonner à des exercices peu sérieux. C’est du politiquement correct devenu fou, c’est ridicule. Il semble que ce genre de programmes n’apporte que peu d’avantages quantifiables. Les contribuables préfèreraient voir les officiers de police consacrer leurs efforts et leurs moyens à maintenir l’ordre de façon satisfaisante, et à rendre les rues plus sures pour toutes les populations. La police est déjà suffisamment en sous-effectifs pour se permettre de payer des officiers de police à faire d’autres choses que leur travail. »
Les officiers, les sergents Deb Leonard, Deb Pickering et l’auxiliaire de police (PCSO) Helen Turner, tous trois de Sheffield, étaient accompagnés de quatre musulmanes qui les aidaient à en apprendre davantage sur la foi musulmane pendant leur tournée de la ville.
En échange, on a montré à ces musulmanes le service des gardes à vue, le bureau de la télésurveillance, et on leur a expliqué les missions journalières des policiers.
Un porte-parole de la police a déclaré que cet exercice, baptisé “La journée [où nous sommes] à votre place”, avait pour objet d’aider les policiers à mieux interagir avec la communauté musulmane de Sheffield.
« Cet exercice n’est que l’une des nombreuses activités que la police du Yorshire du Sud a prévues avec les communautés et les représentants des minorités ethniques pour entretenir des relations fortes, célébrer la diversité, encourager l’intégration, et travailler en direction d’une société plus soudée, plus sure. »
Mais elle a dit qu’il n’était pas prévu d’étendre l’exercice pour que les policiers s’habillent à la façon d’autres minorités.
Pour M. Murray, cet exercice a montré que la police est en train de « craquer nerveusement ». Sid Cordle, organisateur pour la région du Yorshire de la Christian People’s Alliance, a pour sa part déclaré : « pour notre part, ce genre d’habillement est un symbole de l’oppression des femmes. La police ne devrait pas l’encourager. S’ils veulent vraiment savoir ce que ressentent les musulmanes, ils pourraient en savoir bien plus en allant vivre à leurs côtés et en leur parlant. »

En lire plus : Dailymail, traduction Bivouac-ID

2 commentaires »

  1. Vincent Lajaro dit :

    Le port de la burqua n’est pas un signe religieux. J’y vois un signe d’intolérance vis-à-vis de l’humanité. Dans l’histoire des hommes, la tolérance vis-à-vis des fanatiques ou des totalitaires n’a jamais été payée de retour. Il suffit de lire et de relire d’histoire du nazisme. La seule attitude intelligente concernant la burqua est de la dénoncer et de l’interdire. Les Anglais croient sans doute qu’ils ont affaire à Gandhi. Ils devraient étudier le Coran. Certaines sourates sont inacceptables dans le cadre de nos démocraties laïques.

  2. comtat dit :

    j’ai bien connu les anglais pendant la guerre,mais je ne les savais pas si cons.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Mission Quechua 2007 |
LE BLOG DE SIR STEPHEN |
ALAIN BESSON SAINT MARTIN D... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | robertlutz
| DOMANIA
| justice&criminalité