GAZETTE de LA-BAS

Nouvelles de là-bas et d’ici

Comment peut-on être français ?

Pour le philosophe et écrivain (1), Jean-François Mattéi, il ne faut pas perdre de vue que l’identité française, en débat au Parlement ce mardi, se nourrit de diversité.

Comment peut-on être français ? dans a page d'accueil coeur- Qui se souvient de cette série de dessins de Jacques Faizant en 1975 ? Huit personnages identiques, affublés de leurs vêtements nationaux, levaient fièrement le poing en criant  : «Vive le Vietnam !», «Vive le Portugal !», «Vive Cuba !», «Vive l’URSS !», «Vive la Chine !», «Vive la RDA !», «Vive la Palestine !» et «Vive l’Albanie !». La légende de chaque illustration sonnait comme un leitmotiv : «Valeureux patriote !». Une dernière case montrait un Français moustachu levant son béret, et disant avec un sourire, «Vive la France !». La légende sonnait cette fois comme un glas : «Vieux con cocardier, chauvin, xénophobe et présumé facho !».

Trente-quatre ans plus tard, rien n’a changé : le glas de l’identité sonne toujours pour nous seuls. Aux yeux du politiquement correct, il est interdit de réfléchir sur l’«identité nationale» comme si l’alliance de ces mots était blessante pour les autres peuples. On sait depuis longtemps, certes, que la notion d’identité est délicate à appliquer aux sociétés. Dans l’ordre anthropologique, comme le disait Lévi-Strauss dans un cours du Collège de France, l’utilisation de l’identité commence par «une critique de cette notion», car la question «qui suis-je ?» est aussi indécise que la question «que sais-je ?». Il reste pourtant que Lévi-Strauss reconnaissait que l’identité est «une sorte de foyer virtuel auquel il nous est indispensable de nous référer». Ce foyer ne se referme pas sur une identité crispée, il s’ouvre sur une identité sereine lorsque la distinction de notre identité avec celle des autres assure leur reconnaissance mutuelle.

En d’autres termes, c’étaient déjà ceux de Montesquieu, à la question «comment peut-on être français ?», la réponse en miroir est nécessairement «comment peut-on être persan ?». La mosaïque française s’est formée de diverses formes et de diverses couleurs dont chacune assure l’unité d’un dessin identique. Ce qu’ignorent les contempteurs de l’identité française, c’est que toute société est contrainte d’affirmer son être par opposition à celui d’autrui. C’est moins un processus d’exclusion de l’autre qu’un processus d’inclusion de soi, lequel a besoin de l’altérité de l’autre pour assumer son identité.

Rousseau n’hésitait pas à donner ce conseil aux lecteurs d’Émile :«Défiez-vous de ces cosmopolites qui vont chercher au loin dans leurs livres des devoirs qu’ils dédaignent de remplir autour d’eux. Tel philosophe aime les Tartares pour être dispensé d’aimer ses voisins.» La fausse reconnaissance de l’autre entraîne en effet cette mauvaise haine de soi en laquelle Castoriadis voyait «la forme la plus obscure, la plus sombre et la plus refoulée de la haine». Elle n’exalte l’identité d’autrui que pour mieux nier la sienne au détriment de leur reconnaissance réciproque.

La polémique à propos de l’entrée d’Albert Camus au Panthéon est un nouvel avatar de ce déni d’identité. On brandit aussitôt l’épouvantail d’une récupération. Mais par qui ? Le rédacteur en chef de Combat partageait-il les thèses du Front national ? L’homme de gauche serait-il devenu, parce qu’il préférait la vie de sa mère à la justice du terrorisme, un homme de droite ? D’où viendrait la récupération ? Des Européens d’Algérie qu’il n’a pas reniés quand ils l’ont exclu de leurs rangs ? Ce serait alors exclure, en même temps que Camus, une catégorie de Français dont on ne reconnaîtrait pas l’identité.

Le débat sur l’entrée du philosophe dans un temple consacré à tous les dieux, en termes modernes, à l’universel, est révélateur de la méfiance à l’égard de notre identité. Né d’un père d’origine bordelaise et d’une mère d’ascendance espagnole, Camus incarnait, par la générosité de son engagement comme par la fidélité de son enracinement, l’universalité de la culture française. Ce serait une amère ironie de l’histoire que l’auteur de L’Étranger, qui vivait de toutes ses fibres l’étrangeté de l’existence humaine, ne puisse incarner, en reposant au Panthéon, l’identité de la France qui est celle de ses œuvres.

Concluons. Deux amis du journal Pilote ont imaginé le personnage d’Astérix, l’une des figures les plus reconnues de l’identité française si l’on en juge par le nombre de lecteurs qui se sont identifiés à elle. Le dessinateur, Alberto Aleandro Uderzo, est le fils d’une famille d’immigrés italiens, et le scénariste, René Goscinny, le fils d’une famille de Juifs polonais émigrés en Argentine, aux États-Unis puis en France. Dira-t-on que la culture française ne produit pas d’identité à travers les œuvres que des étrangers ont conçues dans son foyer en assumant son passé gaulois ?

Comment peut-on être français, vous demandez-vous ? En évitant d’être le seul peuple qui, pour exalter l’identité des autres, croit nécessaire de répudier la sienne.

    retour page d’accueil fleche_064 dans a page d'accueil       

 

84 commentaires »

1 2 3 6
  1. bettoum dit :

    réponse

  2. Rodger dit :

    I’d like some euros buy tamoxifen pills This comes from our ad serving technology and is used to track how many times you have seen a particular ad on our sites, so that you don’t just see one advert but an even spread. This information is not used by us for any other type of audience recording or monitoring.

  3. Wiley dit :

    I’m on a course at the moment runs online load applications for bad credit bacon token Chance does have a « medicine bag » approved by Texas prison officials that includes an 8-inch strand of horse hair threaded through a hawk’s wing bone. According to court documents, those items were procured though vendors approved by the prison system.

  4. Elvis dit :

    A few months pay day loans lenders An official involved in designing bank bailouts in countrieswith EU/IMF programmes said consistency improved over time butwas hard fought. « In an ideal world we should have had a systemwith much more consistency, » he said. « Sometimes we had to comeup with solutions very fast  (and) there were differentliability structures and different assets. »

  5. Brooks dit :

    I’m training to be an engineer internet payday loans direct lenders Hopefully with this latest injury, Pujols will be forced to allow his body to heal as fully as it can heading into his age-34 season. The result may not look anything like that eye-popping 2009 season above, but if he can turn the clock back even just to 2011 he’d earn his keep in Anaheim and give the Angels a far better chance of returning to contention next year than they would have had with a hobbled Pujols in the lineup for the remainder of this season and possibly the remainder of his contract.

  6. Fredric dit :

    I like watching TV drop movement online payday cash advance companies ranch blocks Walking back to the hotel, we came across what looked like a body floating in the river. What had we got ourselves into? Nobody was around; we walked down to the riverside in trepidation. As we got closer, we realised that it was an effigy – presumably from a recent protest. Phew.

  7. Luis dit :

    Is this a temporary or permanent position? lay no credit check personal loan direct lenders harden But Adams added that the $3 billion shipping cost is relatively inexpensive considering how many planes, trains, boats and trucks will be used to accomplish the task. Air travel is the most expensive, the report said.

  8. Claude dit :

    How many would you like? swift mobile direct lender online loan easy qualifications list furthermore The plan was brokered by an environmental justice alliance and supported by major green groups, including the New York League of Conversation Voters. The plan will reduce six million miles from truck routes that used to originate in Manhattan and drive to North Brooklyn and the Bronx.

  9. Korey dit :

    Jonny was here ready spade higher credit limit estimated myrtle But long-term growth will depend on sweeping changes to boost competitiveness and help cope with Japan’s rapidly graying population and soaring national debt. Such reforms, long overdue, are bound to prove difficult even with control of both chambers of parliament.

  10. Caden dit :

    I’m a member of a gym purchase avanafil The Fed has precipitated a steep drop in market volatilityas well as U.S. Treasury yields, the benchmark off which allother assets are priced. So-called tapering is not now expectedbefore December, while no rate rises are likely until 2015.

  11. Filiberto dit :

    We were at school together include assure instant cash installment loans border foot The tapes, a copy of which the mother supplied the Daily News, poke a hole in claims by the fast-growing Success Academy chain founded by former City Councilwoman Eva Moskowitz that it doesn’t try to push out students with special needs or behavior problems.

  12. Bobbie dit :

    I’d like a phonecard, please topamax 200 mg twice daily With falling numbers of beaches achieving the very best water quality standards and the imminent implementation of the more stringent European Bathing Water Directive, the Sewage Alert Service is a vital new tool to help inform and protect the public, allowing beach users to have the very best and safest experience possible.

  13. Julius dit :

    I can’t get through at the moment Cytoxan Price Isolation has been a problem for presidents as I describe in my new book, « Prisoners of the White House: The Isolation of America’s Presidents and the Crisis of Leadership. » But first ladies can be just as frustrated as their spouses with the « bubble » they live in, because their activities are severely restricted and everything they do in public is endlessly scrutinized.

  14. Seymour dit :

    Get a job high debt to income ratio loans A man performs at the opening ceremony of a yacht club on the Caspian Sea in western Turkmenistan. Turkmen President Kurbanguly Berdymukhamedov wants to build a Las Vegas-style resort on the windswept shores of the Caspian Sea. REUTERS/Marat Gurt

1 2 3 6

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Mission Quechua 2007 |
LE BLOG DE SIR STEPHEN |
ALAIN BESSON SAINT MARTIN D... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | robertlutz
| DOMANIA
| justice&criminalité