GAZETTE de LA-BAS

Nouvelles de là-bas et d’ici

Archive pour la catégorie 'CIMETIERES'

1er Novembre,2010

Posté : 13 novembre, 2010 @ 5:35 dans CIMETIERES | Pas de commentaires »

 1er Novembre,

 véritable temps de toussaint sur Marseille.

Il fait gris, il bruine.

Avec tous nos amis rapatriés nous avions rendez-vous au cimetière de Mazargues où, depuis quelques années , nous nous recueillons pour honorer nos morts.

 Cette céremonie, sobre, un simple discours , rappel de tous ceux restés là-bas….. 

 le dépôt de gerbes des associations présentes, une profonde communion de tous les présents pendant la minute de silence, voilà les seuls hommages que nous pouvions rendre……à l’ombre d’un drapeau tricolore.

Fasse que nous nous retrouvions tous en 2011 autour de ce mémorial  dont la beauté se caractérise par sa simplicité. Quelques mots gravés dans la pierre….nous vous laissons les découvrir

Guy Montaner

toutes nos photos sont présentes sur le site de :

 Danmarlou – oran des années 50 – AOBR

1 of 14: Mes Images\2010.11.01 dépôt gerbes Marseille\2010.11.01 dépôt gerbes Marseille 027.jpg
2 of 14: Mes Images\2010.11.01 dépôt gerbes Marseille\2010.11.01 dépôt gerbes Marseille 001.jpg
3 of 14: Mes Images\2010.11.01 dépôt gerbes Marseille\2010.11.01 dépôt gerbes Marseille 002.jpg
4 of 14: Mes Images\2010.11.01 dépôt gerbes Marseille\2010.11.01 dépôt gerbes Marseille 009.jpg
5 of 14: Mes Images\2010.11.01 dépôt gerbes Marseille\2010.11.01 dépôt gerbes Marseille 020.jpg
6 of 14: Mes Images\2010.11.01 dépôt gerbes Marseille\2010.11.01 dépôt gerbes Marseille 022.jpg
7 of 14: Mes Images\2010.11.01 dépôt gerbes Marseille\2010.11.01 dépôt gerbes Marseille 018.jpg
8 of 14: Mes Images\2010.11.01 dépôt gerbes Marseille\2010.11.01 dépôt gerbes Marseille 016.jpg
9 of 14: Mes Images\2010.11.01 dépôt gerbes Marseille\2010.11.01 dépôt gerbes Marseille 013.jpg
10 of 14: Mes Images\2010..11.01 dépôt gerbes Marseille\2010.11.01 dépôt gerbes Marseille 011..jpg
11 of 14: Mes Images\2010..11.01 dépôt gerbes Marseille\2010.11.01 dépôt gerbes Marseille 010..jpg
12 of 14: Mes Images\2010..11.01 dépôt gerbes Marseille\2010.11.01 dépôt gerbes Marseille 003..jpg
13 of 14: Mes Images\2010..11.01 dépôt gerbes Marseille\2010.11.01 dépôt gerbes Marseille 015..jpg
14 of 14: Mes Images\2010..11.01 dépôt gerbes Marseille\2010.11.01 dépôt gerbes Marseille 028..jpg

Travaux de réhabilitation au cimetière chrétien d’El Hamri (Tamasouët)

Posté : 13 novembre, 2010 @ 4:11 dans CIMETIERES | 3 commentaires »

Pour information , article relevé dans le quotidien d’Oran de ce jour

small font medium font large font

Travaux de réhabilitation au cimetière chrétien d’El Hamri

par Houari Barti

Travaux de réhabilitation au cimetière chrétien d'El Hamri (Tamasouët) dans CIMETIERES spacer

Une opération de réhabilitation de tombeaux du cimetière chrétien d’El Hamri, connu aussi sous le nom de «Tamasouët», a été lancée la semaine dernière grâce un cofinancement entre la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Consulat Général de France à Oran et le Collectif pour la sauvegarde des cimetières d’Oranie (CSCO). Une cérémonie officielle a été tenue avant-hier au niveau dudit cimetière en présence du Consul général de France à Oran, M. Jean-Louis Soriano, et des membres du CSCO pour marquer le coup d’envoi solennel de l’opération qui a coïncidé avec le 92ème anniversaire de la signature de la convention d’Armistice ayant mis fin à la Première Guerre mondiale.Selon les représentants du CSCO, cette opération de réhabilitation concernera les tombeaux des carrés 1, 5, 9, 13 et 17, avec un délai prévisionnel des travaux de trois mois. Selon les mêmes sources, cette réhabilitation fait suite à une première opération effectuée l’année dernière au niveau du cimetière Tamasouët qui a permis le transfert de quelque 7.776 sépultures dans des caveaux collectifs. Une vingtaine d’autres carrés devront à l’avenir bénéficier d’opérations similaires de réhabilitation pour que la totalité des tombeaux du cimetière Tamasouët soit remise en état.A noter que la commune d’Oran, qui gère le cimetière à travers sa Régie des pompes funèbres, a déjà pris en charge la réfection de la voirie et de l’éclairage public au niveau du cimetière, en attendant le lancement, au cours du 1er trimestre 2011, des travaux de réfection de la clôture.

Aprés une belle réussite de leur journée d’information à Aix en Provence, voilà que le CSCO se retrouve sur le terrain à côté des différentes autorités !

Bien d’autres actions sont en cours…nous vous en repalerons

Guy Montaner

Le cimetière d’Aïn Beïda d’ORAN

Posté : 18 août, 2010 @ 12:36 dans CIMETIERES | 2 commentaires »

MOURAD B.

JOURNALISTE DE LA VOIX

Le cimetière d’Aïn Beïda est loin d’être le lieu idéal où les Musulmans

peuvent élire leur dernière demeure, vu l’état de dégradation

dans lequel il se trouve. C’est une véritable atteinte au droit des morts,

en dehors de toute considération religieuse qui restent pourtant un

élément devant faire reculer les profanateurs, sans foi ni loi, qui s’adonnent

à leur lugubre besogne en quête de soi-disant bijoux qui seraient

enterrés avec les défunts. Pour la circonstance, on a contacté le délégué

du secteur urbain d’Es Seddikia, qui est aussi président du conseil d’administration

de la régie autonome des pompes funèbres, M. Aïtemrar,

qui, avec amabilité, nous a reçus dans son bureau et cela pour un éclaircissement

sur le sujet: «Pour votre information, le cimetière contient

plus de 6.000 tombes, réparties sur une superficie, dépassant les 200

hectares. Il date de 1956 et c’est le cimetière officiel et principal de la

commune d’Oran. Il est géré par une régie communale autonome des

pompes funèbres sous couvert de l’APC. C’est un service qui a vu le

jour, ces deux dernières années seulement, il manquait certes d’entretien,

mais nous sommes à cheval et ainsi, nous avons commencé à installer

des repères dont un bureau à l’entrée, doté de l’outil

informatique. Nous avons ainsi pu numéroter les tombes et un programme

a déjà été lancé pour le préambule, vu l’ampleur du cimetière

et le peu de moyens, on essaye de faire de notre mieux.» Le cimetière

de Aïn Beïda fait vraiment pitié à voir. Il est livré, depuis quelques années,

aux mauvaises herbes et offre ainsi un aspect de désolation. Une

situation que condamnent non seulement les parents et enfants de

ceux qui y reposent, mais aussi les riverains de cette nécropole. Selon

les dires d’un citoyen oranais, en l’occurrence, Benchiha, l’ex-joueur du

MCO, «la dégradation, passée sous silence de ce lieu de culte, résulte

d’une démission collective des élus, pour préserver cet endroit.» La

nécropole de Aïn Beïda date de 1956 et c’est l’une des plus importantes

de l’Ouest du pays. Elle s’étend sur près de plus de 200 ha. Subissant des

actes de vandalisme répétitifs, le cimetière a été profané à maintes

reprises. Enormes dégâts dans le mur de l’enceinte, situé à l’extrémité

du cimetière et un pan entier a été démoli. Plus grave, de nombreuses

sépultures et des tombes ont été saccagées. Et pour cela, M. Aïtemrar

nous révélera: «On a une subvention concernant les cimetières qui

s’élève à 30.000 DA par an, y compris la masse salariale de la régie, les

charges, les matériaux de construction pour les dalles… etc. On a déjà

commencé l’entretien du vieux cimetière de Aïn El Beïda, on a planté

des arbres et creusé un puits, on est en pleine rénovation et cela pour

rendre au cimetière sa dignité. Nonobstant, la hauteur de ces financements

dont, a priori, il serait arbitraire de dire que c’est peu ou beaucoup,

l’état général du cimetière est critique. Hormis les allées

principales qui s’ouvrent sur l’entrée, compte tenu de la broussaille, des

herbes sauvages, des branchages et enfin, des détritus de tous genres.

Notre interlocuteur développe, à sa décharge, l’argumentaire suivant:

«Maintenant, si vous voulez voir un cimetière avec des bancs où

les visiteurs peuvent se relâcher, avec des fontaines et des espaces verts,

il faut plus d’argent et cela va de soi. Ce que je peux vous dire, c’est que

je suis satisfait du travail accompli par le directeur des pompes

funèbres, il y a une nette amélioration par rapport aux années précédentes

et le côté, déjà aménagé, est devenu un petit royaume. Personnellement,

j’investis trop sur les cimetières et puis je suis un homme qui

joint la parole à l’acte. On a structuré les pompes funèbres et on y a

employé des gestionnaires de haut niveau. Tous les carrés sont

numérotés et recensés sur micro.» En tout état de cause, les responsables

sont tenus d’améliorer la situation et apporter au plus vite des

correctives. Certes, le public ne nous facilite pas la tâche et les visiteurs

sont beaucoup pour le désordre et surtout la saleté des lieux, vu qu’ils

laissent, après chaque visite, des sachets en plastique, des bouteilles et

des papiers. Or, si seulement chaque famille nettoyait le carré de la

sépulture visitée, le cimetière serait dans un état impeccable. Pour en

finir, le délégué et président du conseil ajoutera que «je vous assure

que les responsables, gestionnaires, le P/APC et moi personnellement,

on veille à la bonne marche de nos cimetières. Nous sommes en train

de réfléchir pour un plan de circulation, durant les jours fériés et fêtes

et ce, dans le but d’alléger la circulation et pour l’information de tous

les Algériens, l’APC prend en charge et gratuitement toutes les charges

d’un mort, cela veut dire, que le creusement, les dalles et même les endroits

où sont enterrés les morts sont à la charge de l’APC et des fois,

l’APC se charge aussi de transporter les morts, quand il s’agit de familles

démunies. Alors, les gens qui se trouvent au cimetière n’ont rien à voir

avec sa gestion. Je dis donc aux gens qui y viennent, qu’ils doivent chasser

ces squatteurs qui ne font que profiter du malheur des autres pour

s’enrichir.» Un effort de nettoyage a été fait et un immense désherbage

est en cours. Les tombes ainsi dégagées montrent un besoin d’entretien

et une opération de grande envergure, en cours de réalisation, rendrait

au lieu son aspect et laisserait reposer nos morts dans un cadre respectable.

A bon entendeur… salut.

__._,_.___

Article du journal algérien LIBERTE sur les cimetières judéo-chrétiens

Posté : 10 août, 2010 @ 5:45 dans CIMETIERES | Pas de commentaires »

1

 (Mardi 10 Août 2010)

Cimetières judéo-chrétiens d’Oran

Le CSCO saisit Bernard Kouchner

Par : NOUREDDINE BENABBOU
Lu : (910 fois)

L’état lamentable de certains cimetières judéo-chrétiens, en Oranie, a poussé le CSCO (Collectif de sauvegarde des cimetières judéo-chrétien d’Oranie) à adresser une lettre, sous forme de question écrite, par le biais du député de l’Hérault et président du groupe d’études sur les rapatriés, au ministre des Affaires étrangères français, Bernard Kouchner, pour lui rappeler la nécessité de la sauvegarde de ces lieux : mémoire collective et patrimoine historique. Dans sa réponse, le ministre a rappelé le rôle joué par l’ex-président de la République française, Jacques Chirac, et son homologue algérien, Abdelaziz Bouteflika, lors de la visite du chef de l’État français en Algérie, en 2003.
En effet, un protocole d’accord a été conclu pour la prise en charge des cimetières judéo-chrétiens par notre pays, qui s’étend jusqu’à 2011. Cette initiative portant sur l’entretien des cimetières est chapeautée par l’ambassade de France à Alger et les consuls d’Oran, d’Alger et d’Annaba.
Cependant, il faut rappeler qu’une opération de regroupement a touché 400 cimetières sur les 530 répartis sur le territoire national. Pour la wilaya d’Oran, six cimetières judéo-chrétiens ruraux ont été regroupés. Les sépultures concernées par cette opération sont celles de Sidi Chahmi, Hassi Mefsoukh, Hassi Ameur, Es-Sénia, Tamazouet et Gdyel. Mais, surprise ! Celui de la commune d’Oued Tlélat ne figure pas sur la liste du regroupement. À noter que le protocole d’accord prévoit l’aide des autorités nationales pour la restauration, l’aménagement et le gardiennage des cimetières judéo-chrétiens restants.
De leur part, les autorités françaises ont débloqué une enveloppe financière d’un million d’euros pour la période de 2005 à 2009, à en croire notre source. D’autre part, le CSCO semble satisfait du travail accompli dans ce cadre par la justice algérienne. Il a rappelé les différents procès intentés et les sanctions prononcées contre les auteurs d’actes de vandalisme commis dans les cimetières lit-on sur le site du CSCO. À rappeler que plus de 150 000 chrétiens et 50 000 Français de confession juive sont enterrés en Algérie.



4Imprimer 3 Envoyer cet article 3 contacter le journaliste

Ils ne respectent même pas leurs propres cimetières

Posté : 31 juillet, 2010 @ 2:19 dans CIMETIERES | 1 commentaire »

cimetiere de setif pour info

Auteur: marco (IP enregistrée)

Date: 28 January 2009, 03:02

À
Sidi SaÏd, où sont inhumés les victimes de la répression du 8 Mai 45 ainsi que la martyre Malika Kharchi, la situation est désolante. Les autres cimetières et même chrétiens et juifs ne sont pas mieux lotis.

Au cimetière de Sidi Saïd, en plein centre-ville de Sétif, alors que les herbes foisonnent autour des tombes et dans les allées, des ordures et des déchets dont des canettes et bouteilles de bière jonchent le sol. Pire, certaines tombes ont été saccagées voire profanées. D’autres ont complètement disparu. Tel est le décor à l’intérieur du cimetière qui date d’avant la colonisation et où sont inhumés les martyrs des douloureux évènements du 8 Mai 1945 et auxquels les autorités de la wilaya rendent hommage chaque année. Ce cimetière où est enterrée Malika Kharchi, tombée au champ d’honneur, ne reçoit plus les morts depuis l’année 1975. Il est dans un piteux état au point où les visiteurs qui s’y rendent pleurent une fois pour leurs morts et une deuxième pour l’état des lieux. Pire encore, des jeunes désœuvrés s’adonnent, à longueur de journée, à la consommation de kif, d’alcool et à la sniff de colle à l’intérieur de l’enceinte sacré. Signalons que le mur de clôture s’est effondré lors des dernières intempéries au milieu du mois en cours et, à ce jour, aucune mesure n’a été prise pour sa réhabilitation. Cette situation déplorable n’est pas propre à Sidi Saïd, car les autres cimetières musulmans, juifs et chrétiens sont dans la même situation. La nécropole de Sidi El-Khier, située à quelques kilomètres au nord de la commune de Mezloug et dont la gestion a été confiée à l’APC de Sétif n’est pas mieux entretenue.

Hormis des opérations d’amélioration à l’initiative des parents des personnes inhumées, l’APC n’assure que le gardiennage et des opérations occasionnelles de désherbage. Selon un citoyen que nous avons rencontré sur les lieux, ce rôle n’incombe pas seulement aux responsables, les citoyens doivent apporter leur contribution au moins en préservant les lieux car chacun de nous est, tôt où tard, censé occuper ces lieux. “Que coûteraient des opérations de désherbage, de plantation d’arbres ou de fleurs, de bitumage des allées et la mise en place de plaques signalétiques pour faciliter la circulation aux gens sur les lieux ?” dira une citoyenne qui a pris attache avec notre journal. Par ailleurs, le cimetière juif situé à proximité de Sidi Saïd, est dans un état lamentable et l’on ignore pourquoi les autorités compétentes l’ont complètement délaissé. À l’intérieur de la nécropole chrétienne, située à quelques mètres du siège de la wilaya de Sétif, le décor est déplorable et l’on parle même de destruction de certaines tombes pour le pillage du marbre.

Au cimetière chrétien qui s’étale sur une superficie de 5 ha et qui compte plus de 3 000 sépultures, des stèles et statuts ont disparus depuis des années et le mur de clôture qui menace ruine a été plusieurs fois “transgressé” par des voyous et délinquants.

F. Senoussaoui, Liberté

Journal El Khabar du 25.07.2010

Posté : 29 juillet, 2010 @ 5:32 dans CIMETIERES | 12 commentaires »

Journal a grand tirage El Khabar du 25.07.2010

Traduction partielle de l’article publié en langue arabe

TITRE :

Sidi Bel Abbes

Un éleveur de vaches provoque un incident diplomatique à cause du cimetière français de Sidi Lahcene.

Contenu : nous avons appris que le Consul Général de France à Oran a transmis un rapport à l’Ambassade au sujet de l’installation d’une grande étable en mitoyenneté et dans le cimetière français de Sidi Lahcene (ex Détrie) a l’Ouest de Sidi Bel Abbes.

Selon des sources sures, il y a deux mois de cela, un groupe de pieds noirs qui rendait visite aux  villes qu’ils les ont vues naitre vivre durant la période coloniale a pris des photos du cimetière français situé a l’entrée sud de Sidi Lahcene,ces photos contenaient des prises de vues de l’ampleur de la construction des étables sur le mur du cimetière situé au nord ,des camions et tracteurs montré l’activité intense autour du cimetière.

D’autres sources indiquent que l’exploitant  s’est accaparé d’une grande partie du cimetière pour y construire ses étables sans autorisation de l’APC de Sidi Lahcene alors que le président de cette instance relevant du parti national démocratique reste impassible face à ces dépassements de la législation relative a la construction et la protection des cimetiéres……………………..

COMPTE RENDU DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 30 JUIN2010

Posté : 21 juillet, 2010 @ 9:00 dans CIMETIERES | 1 commentaire »

COMPTE RENDU DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 30 JUIN2010 dans CIMETIERES crbst_import

COMPTE RENDU DU CONSEIL D ADMINISTRATION QUI S EST DEROULE LE 30 JUIN 2010A LA MAISON DIOCESAINE A NIMESLISTE DES PRESENTS :BOTELLA Nicole, CAMPELLO Martine, CANDELA Antoine, CHORRO Michelle, DIAZ Nadine, GIMENEZ Paul, GONZALEZ Roger, GUERRA Marcel, LOPEZ André, MUNOS DOMENECH Odile, MONTANER Guy, NAEGELE Jean Louis, PEREZ Jacques, PERROTET Danielle , QUESSADA Jocelyne, QUESSADA Roger, SCOTTO Dominique, STEIBEL Nicole, TEUMA Marie-Claude, TROUPEL HuguetteABSENTS EXCUSES :

BONNIER Gilles, CAPARROS Angèle, Père GARCIA Laurent, IBANEZ André, MOLINA-NOGUERRA Michelle, MOLINA Raymond , NOURRY Marie Pierre, SERRANO André.

PARTICIPANTS A CETTE REUNION :

M. et Mme A. AKENINE

ORDRE DU JOUR

. Démissions récentes du CA

. Travaux TAMASHOUET

. Compte rendu des récents rendez-vous officiels

. Questions diverses

La séance débute à 10 H.

Cette réunion a été programmée dans l’urgence en raison de la démission de Danielle et de Christian PERROTET.

Le CA prend acte de ces deux démissions.2/ TRAVAUX TAMASHOUETIl est décidé de coopter A. AKENINE en tant que technicien pour suivre les devis reçus. Un travail énorme a été fait à ORAN par A. AKENINE et M. GUERRA sur les travaux à prévoir.L’entreprise G7 a été choisie. Cette dernière en dehors des travaux de regroupements effectués a également procédé à des remises en état de différentes tombes et caveaux.Il est prévu de transmettre un courrier au Consul d’ORAN via PARIS pour confirmer notre choix pour la remise en état de 3 ou 4 carrés compte tenu de l’enveloppe émanant de la REGION PACA de 20 000 € et de 10 000 € du CSCO.

Ne serait-il pas souhaitable d’établir un descriptif des travaux à réaliser et d’en accuser réception avant paiement à l’entreprise G7 (pour le paiement s’adresser à M.Jeanne VIRION pour la conversion en € et certification du paiement).

Les premiers travaux seront financés par le CSCO et concerneront les carrés (2,3,6).

Une plaque reprenant les organismes ayant financé la réalisation des travaux à savoir, la REGION PACA, le CSCO et le CONSULAT (éventuellement) sera apposée à l’entrée du cimetière. 3

AUTRES TRAVAUX A PREVOIRA. AKENINE doit prendre contact avec le Maire d’Oran pour le problème des eaux usées des 3 logements se déversant dans les sépultures.Le regroupement de SIDI CHAMI, ST CLOUD, SIDI AMEUR a été fait (voir rapport sur la mission à ORAN).Demander à la société G7 un plan d’implantation des caveaux de regroupement.

Les tombes des chinois, situées dans les premiers carrés, seront transférées dans un carré spécifique. Demande faite par écrit au Maire d’ORAN.

Fin novembre début décembre, un technicien du CSCO devrait se rendre à ORAN pour la mise en place des travaux.

Jocelyne QUESSADA confirme l’attente de 3 devis demandés par la MAIRIE DE MARIGNANE pour la

restauration d’un cimetière. Les cimetières choisis sont AIN TEMOUCHENT, PERREGAUX, ARZEW. La Mairie de MARIGNANE fera son choix selon la subvention qu’elle prévoit de nous attribuer.

3/ REUNION AFFAIRES ETRANGERES PARISLecture du compte rendu rédigé par Jocelyne QUESSADA à l’issue de cette réunion du 26 JUIN 2010. Ce document peut être mis sur le site du CSCO. Nous attendons un bilan des réalisations qui ont été faites depuis 2005. Jocelyne QUESSADA nous fait part d’un article paru le 30 juin sur la PROVENCE. D’après Eric DIARD des fonds seraient débloqués pour les cimetières alors qu’il avait été dit le contraire lors de cette réunion aux AFFAIRES ETRANGERES.

Le CLAN nous a transmis également un compte rendu par mail. Une réunion est programmée début octobre.

A. CANDELA est conscient que le CSCO est bien vu des organismes nationaux et que pour tout regroupement, nous seront concertés.

4/ QUESTIONS DIVERSES NICE : AU SOLEIL DES DEUX RIVES Lors de ces deux journées, nous avons pu constater que le CSCO, grâce à nos représentants sur NICE, a pu établir de bonnes relations avec la municipalité et particulièrement avec MME RAMPAL, Déléguée aux Rapatriés.Monsieur ESTROSI, Ministre-Maire de Nice s’est arrêté longuement sur le stand et nous a confirmé, comme il l’avait déjà signalé lors de son allocution, sa volonté d’apporter son soutien à notre cause sur ce dossier difficile et douloureux. Nous avons eu confirmation par Nadège DIAZ et Nicole BOTELLA de la création à la Mairie de NICE, d’une commission de réflexion sur les cimetières à laquelle nous sommes associés. 4

ORGANISATION INTERNE- Nadège DIAZ propose que soit établie une organisation avec des chargés de mission bien spécifique.- Prévoir des préposés pour les courriers à transmettre par mails et par poste.- Il faut foncer sur les manifestations où le CSCO peut être présenté sur un stand.

Sujets à analyser au prochain CA

Michelle CHORRO envisage de demander à la MAIRIE D’AIX EN PROVENCE la réhabilitation d’un cimetière (RIO SALADO, LOURMEL).

Dans le cadre de l’organisation par le Collectif Aixois d’une commémoration en octobre, des victimes du 26 mars et du 5 juillet, Monsieur ANDRES, Président de la Maison Maréchal Juin, nous a proposé d’envisager une exposition sur le CSCO. Reste à déterminer la date en amont de cette manifestation et la réservation de la salle. Il est également prévu de faire la réunion du CA sur AIX à cette date. Demander à Michelle CHORRO de bien vouloir s’en charger.

Lors de la prochaine AG, prévenir les adhérents des 2 démissions intervenues au sein du bureau.

DIVERSL’ECHO DE L’ORANIE a apprécié la présence de l’équipe du CSCO à ses côtés à NICE. Demande d’Antoine CANDELA à l’AOBR et autres associations d’Oraniens : ne pourrait-on pas majorer les repas d’1 € qui serait reversé au CSCO sous forme de don. Roger QUESSADA, Président de l’AOBR posera la question à son CA mais il semble difficile à une association LOI 1901 de verser un don à une autre association LOI 1901.USDIFRAMotion signée par A. CANDELA le 19 juin 2010 dans le but de mettre en commun nos actions afin que les dommages subis depuis 50 ANS soient reconnus.Le CA ne souhaite pas l’adhésion du CSCO à cette fédération.PORT BACCARES

Manifestation les 23 et 24 août sur le savoir faire PIED NOIR.POINT SUR LE SITE

Le site n’a pu être alimenté en raison de gros problèmes rencontrés par Jacques PEREZ. Il demande, et particulièrement à GUY MONTANER, de lui fournir des informations nécessaires pour le faire.CONSULAT ORANAu cours de cette réunion, nous avons eu une communication téléphonique avec M. OTTOBRINI, qui nous a conseillé d’être très vigilants et de ne pas « baisser la garde ». Il nous confirme que le reliquat des fonds du regroupement sera attribué à de petits travaux d’entretien.Rappelons que M. OTTOBRINI quitte prochainement son poste de vice-consul à ORAN. 5

CEREMONIE DU 5 JUILLETSur une demande de M. CHORRO, le CSCO est d’accord pour un dépôt de gerbe à MARSEILLE, TOULON NIMES, NICE et AIX EN PROVENCE. Marcel GUERRA et Michelle CHORRO sont prêts à prendre ces gerbes à leur charge. TOMBES CHINOISES A TAMASHOUETO. DOMENECH MUNOS soulève le problème des tombes chinoises et rappelle à A. CANDELA la lettre d’un des adhérents et les photos prises lors d’un voyage à ORAN au mois de mai.FIN DE SEANCE A 16 H 15.DATE DE LA PROCHAINE REUNION A DETERMINER ULTERIEUREMENT

Correspondance avec M. le Ministre des Affaires Etrangères

Posté : 8 juillet, 2010 @ 5:30 dans CIMETIERES | 1 commentaire »

cimetires20100528numrisation00012.jpg

cimetires20100528numrisation00022.jpg

cimetires20100615numrisation000121.jpg

COLLECTIF SAUVEGARDE DES CIMETIERES D’ORANIE28 Mars 2008 à Santa Cruz à Nîmes

Posté : 28 juin, 2010 @ 11:44 dans CIMETIERES | Pas de commentaires »

  COLLECTIF SAUVEGARDE DES CIMETIERES D’ORANIE28 Mars 2008 à Santa Cruz à Nîmes  dans CIMETIERES crbst_logo_20csco3COLLECTIF SAUVEGARDE DES CIMETIERES D’ORANIE CSCO. Siège social : Maison Diocésaine – 6, Rue alomon Reinach -                                                                                                                          30000  NÎMES

Compte Rendu de l’assemblée générale

 qui s’est déroulée le 28 Mars 2008 à Santa Cruz à Nîmes 

L’assemblée est ouverte à 10 h :  De nombreux adhérents y assistent.
Le Président Antoine Candela remercie vivement toutes les personnes qui se sont déplacées et parfois de loin. 
               

 -Il ouvre la séance par une minute de silence à la mémoire de notre ami et membre du conseil d’administration, Jean Paul Garcia, décédé il y a tout juste un mois. -il accueille le Président de Santa Cruz, Monsieur Pierre Castex venu assister à notre assemblée.

  -Le président fait rapidement l’historique depuis la création de notre collectif  (5 ans déjà). -Selon le souhait de l’assemblée, les membres du conseil d’administration actuels et ceux qui sont candidats aux élections, se présententsuite de l’article

 

images.jpg 

  Photos de la partie rénovée

crbst_logo_20csco3 dans CIMETIERES

             Portailentrée Entrée du cimetière    

   

salon d’attente des visites BureauAccueilVisiteurs

            

                Ossuairesfondchapelles    

ossuaires 2-3Ensembleossuaires1           Ossuairesvertical                         

                                                                   ossuaire vertical

   

 Allée principale All%C3%A9eprincipale2

 

                                            

$

  

images.jpg   

Parution du 31 mars 2009  

Cimetières

Les Oranais ne font pas le deuil de leur mémoireUne centaine de personnes s’est réunie samedi dernier à Notre Dame de Santa Cruz lors de l’assemblée générale du Collectif pour la sauvegarde des cimetières français d’Oranie (CSCO). Créé en 2004, ce collectif basé à Nîmes revendique 600 familles adhérentes dans toute la France, et a entamé depuis cinq ans un vaste chantier au titre du devoir de mémoire pour la réhabilitation des sépultures des 150 cimetières français de la région ouest d’Algérie. lire l’article   

31 Mar 2009  
 
 
                Regroupement de sépultures françaises dans le cimetière de                                                            Tamashouet à Oran

cimetiere.ORAN-FSLT@diplomatie.gouv.fr
 
 
 Madame,
 
 Je vous serais reconnaissant de bien vouloir informer M. CANDELA Antoine,
qui a déjà été prévenu par téléphone, que la cérémonie solennelle de
 ré-inhumation des restes mortels, aura lieu le 10 mai 2009 à 16H00 au
 cimetière de Tamashouet en présence de l’évêque d’Oran.
 
 Je vous saurais gré, de bien vouloir faire le nécessaire afin que la
 communauté des rapatriés en général et celle originaire de l’Oranie en
 particulier soit informée de cet évènement.
 
 Commencés au début du mois de juin 2008, les travaux de regroupement partiel
 sur place du cimetière de Tamashouet à Oran ont été terminés le 14 mars
 2009.
 
 Cette opération a porté sur le regroupement de 7 340 sépultures, dont les
 restes mortels ont été placés dans des caissettes en bois, puis entreposés
 dans 7 ossuaires au centre du cimetière. Sur les 84 carrés qui composaient
 le cimetière, 39 carrés ont été regroupés, 36 carrés sont conservés et 8
 carrés étaient vides.
 
 Vous trouverez en pièce attachée, un tableau faisant ressortir l’emplacement
 des anciens carrés à l’intérieur des ossuaires de regroupement.
doc doc11.doc
 
 Je vous prie d’agréer, Madame, l’assurance de ma considération distinguée.
 
 Christian Ottobrini
 Consul Général Adjoint
 CGF – ORAN -ALGERIE./.
 

 images.jpg   

crbst_logo_20csco3

REUNION DE TRAVAIL AU SIEGE DU HAUT CONSEIL DES RAPATRIES 

 PARIS LE 18 MARS 2009 A 15 HEURES 

PARTICIPANTS : MM KODDERITZSCH, Président du HCR, PALMA, MAKABROU, LE GENERAL FAIVRE, et Madame MONTERO membre du HCR.

 MM CANDELA et PERROTET représentant le CSCO et M SCHUN secrétaire de séance du HCR.

  Le président KODDERITZSCH  ouvre la séance en remerciant tout le monde de s’être déplacé et explique le travail accompli par le CSCO, qui justifie l’intervention du cabinet du 1er Ministre.

Il se tourne vers M SCHUN et pose la question :

« Pourquoi le dossier des cimetières à-t-il été arrêté par le Ministère des affaires étrangères ?  Expliquez  nous les causes de cette carence, car je n’ai pas pu avoir d’information officielle » ;

Le secrétaire du HCR  a bien tenté de donner des informations ; quelques mouvements de personnel à l’intérieur des services pourraient être la cause de cet oubli, mais aucune raison bien précise n’est avancée.

Le Président KODDERITZSCH s’insurge et promet de poser les bonnes questions aux bonnes personnes. à suivre

images.jpg

crbst_logo_20csco3 

RENCONTRE AU CABINET DU PREMIER MINISTRE  PARIS 10/03/09 

Une délégation du CSCO composée d’Antoine Candela, Christian Perrotet, Huguette Troupel, Jocelyne Quessada, a été reçue à la demande d’Eric Diard, député des Bouches du Rhône, au cabinet du premier ministre, rue de Varennes.

 Outre Eric Diard, étaient présents 2 conseillers du Premier ministre dont un délégué aux affaires étrangères, Messieurs Eric Etienne et Arnaud Barthélémy ainsi que Mr. Renaud Bachy président de la mission interministérielle aux rapatriés. 

Tous les participants se présentent. Puis le président Candela fait un rapide historique de l’association. 600 familles la composent, issues principalement du grand sud. Il fait ensuite état de nos actions : nombreux contacts avec diverses personnalités politiques de tous bords, locales, départementales, régionales. suite.. 

images.jpg  

 crbst_logo_20csco3

Des nouvelles des différentes actions du Bureau de CSCO

 FLASH INFO : une délégation du CSCO est invitée à une réunion de travail au cabinet du 1er ministre dans le cadre de la “sauvegarde des cimetières d’oranie” le mardi 10 mars 2009 à 10h30 à Matignon

Le bureau vous communiquera prochainement le compte rendu de cette réunion

Les membres du bureau Directeur ont été reçus le 5 mars par  Monsieur Yvan Lachaud député du gard à Nîmes à 9h30. Ils ont eu une entrevue  au conseil régional du Languedoc Roussillon à Montpellier à 15 h le même  jour   Huguette Troupel a été recue par Monsieur Bianco Président du conseilgnéral des Alpes de Haute Provence
Une conférence de presse sera organisée à l’issue de ces rencontres afin de rendre compte de ces entretiens
images.jpg

crbst_logo_20csco3 Voir le communiqué du CSCO du 20/02/09  – ICI – 

images.jpg

COMMUNIQUES de CSCO et ASCA mission 2008

Posté : 28 juin, 2010 @ 11:26 dans CIMETIERES | Pas de commentaires »

Bulletin officiel du CSCO

 

 Devoir de mémoire COMMUNIQUES de CSCO et ASCA mission 2008  dans CIMETIERES doc pagedegarde2009.doc

Nos missions sur le sol natal  doc dans CIMETIERES bulletin2page2.doc

Compte-rendu de mission 2008 doc bulletin2page3.doc

Bon à savoir  doc bulletin2page4.doc

Comminiqués du CSCO doc

AG du 28 mars2009doc compte rendu de l’ag du 28 03 2009.doc    

Merci pour ces informations à tout le Bureau du CSCO

 images.jpg

A.S.C.A.

 Association pour la Sauvegarde des Cimetières d’Algérie  

   Association régie par la loi de 1901. Déclarée à la Préfecture de MARSEILLE

Marseille, le 7 avril 2009 

Aux adhérents et amis de l’ASCA, 

Le bureau de l’ASCA revient d’Alger après quelques jours forts utiles pour traiter les actions routinières et surtout cette fois-ci dégager quelques perspectives d’avenir.   

Si les travaux d’entretien, de réhabilitation, ou d’exhumation et de transfert se font sans trop de difficultés, disons d’emblée que nous sommes revenus très inquiets de l’avenir et que nous n’avons guère de bonne nouvelle. Certes, l’accueil sur place est toujours excellent, et parfois chaleureux, qu’il s’agisse des Autorités françaises ou algériennes, des personnalités ou des simples citoyens algériens rencontrés dans les cimetières pour les travaux ou dans la rue. Mais l’ambiance générale est mauvaise, les gens sont de plus en plus inquiets de l’avenir, même à court terme, et beaucoup semblent et disent attendre « quelque chose qui va se passer », sans savoir quoi mais qui sera violent. 

à suivre

Communiqués de l’ASCA–> doc cralgerpaques2009.doc

 

images.jpg

12345
 

Mission Quechua 2007 |
LE BLOG DE SIR STEPHEN |
ALAIN BESSON SAINT MARTIN D... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | robertlutz
| DOMANIA
| justice&criminalité