GAZETTE de LA-BAS

Nouvelles de là-bas et d’ici

L’exode des juifs du M’Zab( 2 )

Classé dans : évènements d'Algérie,histoire,politique — 16 septembre, 2007 @ 17:53

L'exode des juifs du M'Zab( 2 ) dans évènements d'Algérie ghardaia GHARDAÏA

En 1962 les juifs du M’Zab et des territoires de Ghardaïa n’étaient pas français.

Par quelle aberration ? Et personne jusqu’à ce jour ne s’en était soucié.

POURQUOI?

Les décrets du 24 octobre 1870 (Décret Crémieux) et du 7 octobre 1871 avaient accordé la citoyenneté française à part entière aux Israélites indigènes d’Algérie.

Mais par « Algérie » il fallait entendre les seuls territoires géographiques des trois départements d’Alger, de Constantine et d’Oran tels qu’ils existaient à l’époque (1870)
Les territoires sahariens de Ghardaïa et du M’Zab, non encore militairement occupés et pacifiés, n’y étaient pas compris.

Après les funestes Accord d’Evian, les juifs vivant au milieu et en parfaite symbiose avec les musulmans du M’zab et des territoires de Ghardaïa sont paniqués.
Leur affolement et leur panique sont pleinement justifiés.

Depuis un certain temps, de jeunes musulmans profèrent à leur encontre des menaces précises de pillages, massacres, enlèvement de femmes. Les filles sont bousculées dans la rue, les passages juifs insultés, les élèves juifs battus dans les écoles par leurs petits camarades musulmans. Des rassemblements d’individus violents et menaçants regroupés autour du quartier juif doivent être dispersés par les forces de l’ordre.

La renaissance chez les musulmans du racisme et de la haine devient évidente, et des faits précis confirment cette hostilité, par exemple :
- Les commerces des juifs sont boycottés.

- Il est interdit à un musulman d’acheter un immeuble appartenant à un juif.

« Les juifs sont venus nus, ils doivent repartir nus »,dit-on.Les juifs craignent donc de revenir au temps des Kanoun, au statut de Dhimmis.

En outre, ils sont impressionnés par les déclarations faites par Ben Bella début 1962 au Proche Orient, jurant que les troupes de l’Algérie indépendante, estimées à cent mille hommes, se joindront à celles des pays arabes pour anéantir Israël (où 1034 membres de leur communauté ont déjà émigré). Ils ont donc la conviction qu’ils deviendront un jour des otages à la merci des Algériens.

                                   pochoirfrise104.jpg

Ce n’est que le 13 juin 1962, soit trois mois après le cessez-le-feu et vingt jours avant le scrutin d’autodétermination, donc vraiment in extremis que cette population accède à la pleine citoyenneté française. Ceci par un arrêté du ministre chargé des Affaires algériennes paru au Journal Officiel.
C’est grâce à cette mesure que les Juifs du M’Zab, dans leur quasi-totalité, deviennent des citoyens français de statut civil de droit commun et peuvent de ce fait envisager sans obstacles administratifs leur installation dans la Métropole.

pochoirfrise104.jpg

ET CE FUT L’EXODE

L’exode massif d’une communauté aux abois, dans un climat d’affolement total.

L’autorité locale fut sollicitée par des délégations juives de plus en plus pressantes dont la nouvelle accession au statut civil de droit commun français encourageait et laissait espérer l’aboutissement des démarches.                                             

Ils demandaient avec insitance leur évacuation avant le scrutin sur l’Autodétermination fixé au 2 juillet 1962.

Mais allait survenir un problème majeur : ils refusaient d’affronter les 600 kilomètres de route pour rejoindre Alger par crainte d’attentats.

Une solution très urgente s’imposait

                                                     pochoirfrise104.jpg ,

Des démarches furent entreprises à Alger et à Paris et l’Alliance Israélite Universelle joua un rôle déterminant pour obtenir la mise enplace d’un véritable pont aérien de 10 appareils afin d’assurer le départ massif des 900 juifs encore présents au M’Zab .

Un transport direct depuis Noumerat (aérodrome à 15 km de Ghardaïa) à Marseille fut réalisé et échelonné sur une durée d’une quinzaine de jours. 

La dernière  demarche .                                                   

Il restait une dernière démarche qui pour une communauté juive est primordiable : la sauvegarde des anciens livres sacrés

Avant le départ, une forte équipe de jeunes gens procéda, en mai, à l’inhumation des livres,  » écrits sacrés abîmés et inutilisables », qui selon un rite millénaire, avait été enterrés au cours des années ou même des siècles dans des tombes prévues à cet effet dans leur cimetière et cela dans une ambiance de rage contenue et de grande tristesse.

Quant aux objets du culte et surtout aux dix-sept précieuses et souvent très anciennes Torah qui faisaient la fierté de la communauté, ils furent répartis dans certains bagages et transportés avec le plus grand soin.

Sous la protection très discrète de la police et de l’armée, les familles se regroupèrent sur l’aérodrome avec leurs enfants, vieillards, leurs trop nombreux infirmes, sourds-muets, aveugles : la consanguinité des tribus, vivant trop longtemps isolées, avait fait son oeuvre.

C’était pour la plupart de ces braves gens le premier voyage en avion et à destination d’une France que quasi personne ne connaissait.

L’exode fut total au ler juillet 1962, à l’exception de trois commerçants qui espéraient ainsi sauver leur bien mais avaient cependant évacué femme et enfants. Demeurés sans rabbin, sans boucher rituel et trop peu nombreux pour réunir un « Minyan », ils durent eux aussi finalement tout abandonner.

                                                pochoirfrise104.jpg

«Ayant personnellement, en tant que « rapatrié », pu accompagner un de ces convois aériens de Ghardaïa à Marseille, j ‘ai pu constater combien ces pauvres gens étaient choqués, pitoyables, ignorant le sort qui pouvait les attendre.» (Charles Kleinkenecht, Administrateur des Services civils de l’Algérie (E.R.), ancien Sous-préfet de Ghardaïa (Oasis) –

Mais contrairement à la plupart des autres « rapatriés » tout aussi perdus et qui devaient compter sur leur propre volonté pour découvrir l’ organisme susceptible de les guider, les israélites sahariens, particulièrement désorientés et trop fatalistes pour en imposer, ont été accueillis d’une manière exemplaire par les services du Fonds International Juif Unifié, installé rue de la Palud à Marseille, transformé en centre d’accueil.

pochoirfrise104.jpg

Lire  » L’accueil en métropole » rtf dans histoiredocumentdiasporaoualiya.rtf

Sources : Rapport de Charles Kleinkenecht Administrateur des services civils de l’Algérie

     retour fleche_064 dans politique                                                           

images.jpg

30 commentaires »

1 2
  1. constantinois dit :

    oui des juifs qui sont d origine berbere et qui se sont judaises ou des juifs de souche qui descendent directement d abraham ibrahim isaac puis yakoub/ israel .puis lorsque vous parlez des arabes qui gouvernent et qui refusent de reconnaitre la juiverie berbere ou arabe ou de l afrique du nord ..ce nest pas vrai parceque l histoire y est pour prouver l existence d hebreux sur cette terre depuis plus de 2000 ans .le probleme est que les juifs durant la colonisation ont rejoint les francais ils sont devenus ce que nous n avons pas pu devenir et nous ne pouvions pas devenir a cause de l islam .ben vous vous etes permis ce qui vous a valu un depart definitif de cette terre l algerie puis l etat d israel achevera tout fraternellement de constantine

  2. constantinois dit :

    j ai omis de mentionner que les arabe et les turcs se sont melanges avec les berberes comme partout d ailleurs la ou ils sont arrives un metissage presque absolu …ce nest pas le cas des juifs consanguinite alliance intra communautaire…etc

  3. zaidi dit :

    Bonjour Constantine,
    La france de 1870 savait diviser ( décret Crémieux )
    Le monde actuel exige de nous tous à vivre en paix.
    Pour revenir à la terre d’Algérie, l’histoire le montre bien que son peuple est composé de Berbers, de Juifs, d’Arabes et de Français. Je crois sincèrement que l’actuel président Algérien fait tout pour réconcilier l’uns et les autres, en ce qui me concerne, jéssaie d’attirer l’attention là ou je vais, en France, dans le monde Arabe et en Israêl.

  4. Slim dit :

    Etant moi même mozabite, je pense qu’il ne faut pas chercher d’excuse aux déboires (exode) des juifs du m’zab chez les mozabites, ni chez les arabes ni même chez la plupart des français.
    L’unique cause est le colonialisme français en premier lieu et le comportement de l’état sioniste en palestine en second lieu.
    Quoique bien entendu je suis contre toute profanation des cimetières et des lieux de cultes quels qu’ils soient.

  5. Vincent Lajaro dit :

    Slim,

    Tes simples propos : « le comportement de l’état sioniste en palestine en second lieu » montrent que les juifs du M’Zab avaient de quoi s’inquiéter. Car je ne vois pas en quoi ils seraient responsables de la politique d’Israël, qu’ils y adhérent ou non. Avec ou sans la France, ils auraient très bien pu être pris en otage.

    Le FLN et les Algériens sont aussi xénophobes. Il suffit pour cela d’étudier le code de nationalité, voté en 1963. Ce n’est pas que le juif du voisin qui est victime de pogrom.

    Le fait colonial n’est que la cause indirecte du départ des juifs du M’Zab. Ils sont partis la peur au ventre comme les Pieds-noirs, ne pouvant en aucune manière faire confiance au FLN. Et d’ailleurs, est-ce que l’ensemble du peuple algérien fait confiance au FLN ?

    Vincent Lajaro, pied-noir.

  6. zaidi dit :

    les Berberes, les Juifs, les Arabes et les Français doivent vivre aujourd’hui tous ensemble en Algérie, d’ailleurs qu’on le veut ou pas, cela va arriver dans si peu de temps. C’est cela le vrait peuple Algérien et non pas uniquement l’Arabe venu au septieme siecle. C’est vraiment mon coeur qui vient de s’exprimer.

  7. AOUMEUR dit :

    LE VOISIN DU PROPHETE MOHAMED ETAIT UN JUIF RESPECTABLE AVANT DE SE CONVERTIR EN L’ISLAM .CHACUN POUR SOI ET DIEU POUR TOUS,POURQUOI SE BATRE OU SE LAMENTER TANT QU’IL Y A UN SOUVERAIN QUI FAIT LA JUSTICE ET QU’ON APPELLE ;LE BON DIEU /LES JUIFS D’ISRAELE QUI FONT DES MASSACRES EN PALESTINE OCCUPEE SONT DANS LE MERME RANG QUE LES TERRORISTES QUI FONT DES RAVAGES ET DES MASSACRES SUR LA TERRE SANS EXEPTION :IL N’Y A QU’UN SEUL DIEU ET MOHAMED SON MESSAGER .

  8. el-koubi dit :

    je suis originaire du touat ,dommage mon père ne l’a jamais su.

  9. el-koubi dit :

    j’aime tout le monde j’ai eu la chance de vivre a TLEMCEN ville ou le racisme n’existait pas l’amitié la confraternité était de mise .tlemcenien et tlemceniene de mon coeur je ne vous oublierai jamais je vous aime merci pour mon enfance et mon adolescence .
    si le Bachaga Bourlaoua et encore en vie embrassait le pour moi je suis la fille de jacob el-koubi le marchant de tabac de la place de la mairie …. je vous aime

  10. sarah dit :

    En effet,certaines familles d’origines juive qui gardent jusqu’à présent certaines coutumes de leur ancêtres et préservent la même conception de la vie ainsi que le meme raisonnement,et cela semble tout a fait logique puisque leur conversion a la religion muslmane était juste un moyen pour ne pas quitter l’algérie ,je peux citer cerratines familles qui ont connu ce sort:haddad,bensouman ….mais les plus touchées par ce destin tragique sont les bouchenak et spécialement les bouchenak talet,car on leur reproche d’etre la cause du colonialisme français suite à un incident qui a eu entre le dey et un certain bouchenak talet jacob

  11. badr dit :

    Je pense qu’il n’y a pas de mal à revoir l’histoire non officielle des origines des peuples. L’histoire officielle est souvent écrite au profit des dirigeants donc non exacte et on peut évoquer ou ignorer des évènements au goût des pouvoirs. Je vois sur des réactions de ce forum un genre d’acharnement qui tend à étouffer et peut être à camoufler certaines évidences. Il n’y a pas de mal de savoir d’où viennent les anciens juifs du Maghreb, quelle est leur histoire? Et cela doit être indépendamment du côté politique et religieux. Si non la manipulation de l’histoire et l’utilisation des religions vont encore servir les pouvoir et non pas les peuples. A mon avis les peuples n’avaient ce souci de conflit, il est souvent créer et provoquer pour des raisons d’intérêts dont une minorité qui en profite. Soyons sages, et cherchons la vraie histoire avec objectivité. Et ce n’est pas la peine de prendre des exemples sur des histoires telle qu’un juif et devenu musulman, ou chrétien ou vis versa car il existe bel et bien des transites entre les religions et indépendamment des raisons et causes et peut importe le sens (de l’islam ou du christianisme ou du judaïsme). Moi personnellement j’aimerai bien qu’une recherche et une étude scientifique et archéologique soit faite pour lire les pages que la terre cache jusqu’à présent. On doit se réveiller et faire la distinction entre utilisation et manipulation de l’histoire et de la religion au profit des pouvoirs une vraie recherche de l’Histoire qui va clarifier beaucoup de choses. Cette histoire des juifs de M’Zab, pour moi, est un peu plausible car il y a certains arguments qui l’appuient mais ce n’est pas suffisant tant qu’on n’a pas fait des recherches argumentées par la science (oui, je croix à la science plus à des fqihs ou des prêtres ou des rabins). Prouver sans agressivité et en va voir, et pour ceux qui s’acharnent sans argument solide l’avenir va les choqués. Dans les dix ans à venir pas mal de choses vont se clarifier et il y aura ceux qui vont suivre et ceux qui vont péter les plombs car il ne vont pas supporter que la terre est ronde et non pas plate. A mon avis il faut être cool, et se préparer à des vérités choquantes pour certains…

  12. Vincent Lajaro dit :

    badr, où voulez-vous en venir ? Quelles sont vos hypothèses ? Quant à la qualité « scientifique » de l’histoire, depuis que je m’y penche sérieusement, j’ai quelques doutes. En tous les cas, à partir d’événements plus ou moins contestables, chacun y va de sa lecture en fonction de sa sensibilité politique. Il est très difficile à l’histoire de se détacher de l’actualité et des opinions sociales, culturelles ou idéologiques de chacun.

  13. zaidi dit :

    Bonjour à Tous,
    On y’arrive, regadez ce qui se passe dans les pays que le monde appellllle pays arabes. je suis sure maintenant que chacun de ces pays retrouvera son histoire.

  14. KHELK dit :

    bonjour,a vous entendre vous les juifs vous etes les ,victimes et nous les betes sauvages sanguinaire,faut arreter de toujour faire mine que vous etes des innocent ,et puis si lalgerie n’a pas rendu la terre que lalgerie a promis au sultan du maroc certe donc ce bout de terre appartient au peuple juif une sorte de terre promise si je comprend bien,vous perdez la memoire vs ne vous rappelez pas quand l’autorité marocaine devais assurer l’exil de l’emir abdelkader et quelle a collaboré avec lennemi a savoir le gouvernement colonial francais ,c’est une trahison et lalgerie et ne peuple algerien n’as jamais accepté.

  15. Laurent Voisin dit :

    Passionnants récits. Dans le respect des cultures et pour partage avec mes descendants . . .Cette lecture m’ aide dans la compréhension comme une pièce de puzzle qui complète en parfaite harmonie le récit de ma tante infirmière de la croix rouge française présente dans cette période en Algérie. Et les récits des anciens et amis magrébins, berbères présents sur le territoire français avant ma naissance et parents de mes camarades de classe et amis de quartiers. . .Sans omettre l’ esprit demeurant en moi de l’ hospitalité vécue sur mon périple en Algérie du Nord au Sud en 1979 alors que je n’ était qu’ un ado fils de Coopérant RVI / SONACOM .

1 2

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Mission Quechua 2007 |
LE BLOG DE SIR STEPHEN |
ALAIN BESSON SAINT MARTIN D... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | robertlutz
| DOMANIA
| justice&criminalité