GAZETTE de LA-BAS

Nouvelles de là-bas et d’ici

La Kahena Reine des Amazigh

Classé dans : histoire — 20 août, 2007 @ 19:04

                                  

.                         La Belle Reine gazelle

Son véritable nom reste inconnu. Elle s’appelait peut être Kahena, Kahya, Dihya, Dahya, ou Damya  

                                             En effet, son nom fait objet de nombreuses interprétations idéologiques, ainsi le surnom de Kahina, qui signifierait  « sorcière», la décrit comme un personnage haïssable par certains historiens musulmans qui ne l’aimaient guère.  

La Kahena Reine des Amazigh  dans histoire Kahena01Mais le sens n’est probablement pas péjoratif, puisqu’à l’origine, ce terme dérive de l’hébreu « Cahen, Cohen » qui signifie prêtresse et du grec être pure. De même le surnom Damya, signifie « la belle » en tamazigh.

Elle fut souvent appelée Reine Dihya Tadmayt/Tadmut« La belle Reine gazelle ».

La religion de cette amazighe d’origine noble et sans doute descendante d’une vieille lignée  des Aurès n’est pas établie de manière sûre.
Était-elle chrétienne ? Animiste ? Judaïsée ou juive ?

 Les sources historiques apportent des témoignages bien divergents. Ce qui est certain c’est qu’elle était avant tout amazigh et prête à tout pour défendre son peuple et sa terre.

                                                          

A la fin du VIIe siècle après J.-C., lorsqu’après plusieurs tentatives infructueuses, les Arabes repartent à l’assaut de l’Afrique du Nord, avec une armée commandée par Hassan Ibn-Noomane, ils se heurtent une nouvelle fois à la résistance berbère. C’est la Reine Kahena  qui cette fois est l’âme de cette resistance                                                                 

    À la première bataille, Dihya remporta une victoire sur les troupes d’Ibn Numan à Miskyana, entre Tebessaet Aïn Beïda, dans la région Constantinoise

Une ruse de la Kahena

Dans la vallée de la rivière, déserte et à sec, la Dihya décide d’y dissimuler son armée pendant la nuit, en partie dans la montagne, en partie derrière, sa cavalerie et ses troupeaux de chameaux, pour prendre en embuscade les troupes d’Ibn Numan.

Lorsque les Arabes attaquent, ils sont accueillis par une pluie de flèches tirées entre les jambes des chameaux des Berbères. Les Arabes sont écrasés… Les Berbères les poursuivront jusqu’à Gabès.

La Dihya vient de remporter sa plus prestigieuse victoire, celle de la Meskiana, qu’on appellera « La bataille des chameaux », et parvient à repousser les troupes du Calife jusqu’en Tripolitaine.

 Ibn Numan sera à nouveau battu en 695 prés de Tabarqa par la Dihya.   

 Les envahisseurs se retirent à nouveau en Tripolitaine, mais une fois les renforts arrivés d’Orient, ils passent à l’attaque toujours sous la direction de Ibn Numan (695). Ils portent alors un coup fatal aussi bien à l’armée chrétienne byzantine qu’aux résistants berbères juifs.

. Sachant sa défaite imminente, Dihya fit pratiquer la politique de la terre brûlée en vue de dissuader l’envahisseur de s’approprier les terres. Elle s’aliéna par là une partie de son peuple : Berbères sédentaires citadins, nomades et ceux de la campagne                                                                                                                                          Cependant Carthage, malgré cette politique, est reprise par les troupes arabes. 

S’il faut en croire la légende, voyant que les Arabo-musulmans étaient sur le  point de non-retour, la Princesse aurait préconisé à ses enfants et à ses fidèles de se ranger du côté des conquérants.La La_Kahena2 dans histoiredéfaite des troupes de Dihya est en partie due à la trahison par Khalid, jeune Arabe que la reine avait épargné après la bataille des chameaux et adopté selon la coutume de l’anaïa (« protection ») en vigueur chez les anciens Berbères.

Faite prisionnière, Dahia fut décapitée, et sa tête apportée au calife..

Dans les Aurès existe un puits; à Baghaï près de Kenchela d’où Dahia est originaire et que l’on appelle « Bir el kahina » (le puit de la Kahina),    en souvenir du lieu où elle a été tuée.

Toujours à Baghaï, les habitants désignent certaines ruines anciennes comme étant les ruines « du palais de la Kahina ».

 Enfin, certains berbères chaouis des Aurès diront qu’ils ont le « nez de la Kahina » qui était d’une grande beauté mais aurait eu, un peu comme Cleopâtre un nez particulier, mais cette fois non pas long mais doté d’une petite « bosse ».

                                                         Kahena

À la mort de la Kahena de nombreux chefs berbères embrassent la nouvelle foi.

« Notons d’abord ce constat : dans l’Islam importé par les envahisseurs, les chrétiens d’alors voyaient moins une religion nouvelle qu’une hérésie de plus, à l’instar de l’arianisme, du monophysisme ou du donatisme. Un saint Jean Damascène, fonctionnaire chrétien du Califat de Damas et Père de l’Église, ne considérait-il pas la religion des nouveaux maîtres de l’Orient comme une hérésie chrétienne ? On comprend mieux, dans ces conditions, que des chrétiens berbères aient passé à l’Islam, à l’exemple de Qusayla, pour avoir la vie sauve ou conserver quelque avantage. ». (Joseph Cuoq)

                                             pochoirfrise104.jpg

Il a fallut aux Arabes pas moins de sept expéditions successives pour consolider leur puissance en Afrique du Nord et soumettre ses habitants.

Après la mort de la Kahena, le nouveau gouverneur de Kairouan, Moussa Ibn Nossayr, nomme un Berbère des Aurès, à peine affranchi, Tariq Ibn Ziyed  gouverneur de Tanger.

Et lorsque, à partir du Nord-marocain, Moussa Ibn Nossary se prépare en 709 à envahir l’Espagne , c’est à lui qu’ il confie le commandement de l’expédition qui conquerra l’Espagne et le Sud-ouest de la Gaule.

L’expédition commencera en 711 (94 de l’Hégire) et l’islam s’étendra aussi sur les Baléares, la Sardaigne, la Sicile, la Corse et Malte qui passeront sous domination musulmane.).

 

Si l’Islam s’affirme une fois la conquête achevée, il faut attendre le XIe siècle pour parler d’islamisation totale.  L’arabisation a eu elle un processus encore plus lent. Même de nos jours les Berbères luttent contre une arabisation totale et ont exigé un bilinguisme accordé difficilement.

                                                                                                                                 

                                             pochoirfrise104.jpg

Sources : Ibn Khaldoun – Histoire des Berbères et des dynasties musulmanes de l’Afrique septentrionale – le livre de Joseph Cuoq– Willipendia

                                                    retour fleche_064                      

images.jpg

13 commentaires »

  1. Guy Montaner dit :

    Bravo M’dame,
    vous avez accompli là et sur des sujets dificiles,un admirable travail de synthèse.
    L’essentiel en quelques mots, si nous souhaitons en connaitre plus, que de bibliothèques à notre disposition.
    Trois thêmes qui ne demandent que çà, être approndis par les uns et les autres, mais dans un esprit ce culture personnelle et non contestataire ou revendicative.
    J’ai la chance d’avoir une base de données assez conséquente;
    parfois, c’est avec bonheur que j’ai accepté des  » dons » de certains amis.
    Mon dernier trésor, un ouvrage de 450 pages;
     » Images et traditions Juives  » de Gérard Sylvain et une préface de Alain Poher.
    sa spécificité , il est réalisé à partir d’un millier de cartes postales ( 1897-1917) pour servir à l’histoire de la Diaspora .
    vous connaissez ma passion pour les cartes postales.j’ai été gâté .
    Je vous livre les quelques lignes qui sont au début de l’ouvrage:
    « La Diasporaou dispersion, cette erranceà travers le monde, a  » plaqué « sur le peuple juif, partout où il a réussi à se fixer au cours des siècles, les moeurs, la langue, le vêtement du pays qui l’a accueilli.
    Ls caractères morphologiques eux-mêmes finissent par se révéler trés différents d’un continent à un autre. Dilution ? La religion et les pratiques quotidiennes impératives qui en découlent maintiennent dans le temps et l’espace l’unité de l’éthnie mosaïque. »

    Voilà pour l’instant, bien d’autres coses à vous dire, sur la Kahéna entre autre!
    La Jeanne d’Arc du Judaïsme algérien aurait pour nom : Dihya BentTabeta
    mais c’est une autre histoire….
    Bien à vous
    Guy Montaner

  2. andrellopis dit :

    Pour compléter l’exposé ci-dessus il faut savoir que les juifs chassés par Isabelle la Catholique en 1492 ont fuit en direction de la Corse et ont fondé Ajaccio.

  3. Josette.Boussommier dit :

    Oui une partie des juifs chassés d’Espagne sont partis en Corse mais la plus grande partie sont venus s’installer au Maghreb .
    Je connais une famille amie juive dont la branche aînée a conservé depuis 1432, comme une relique, la clé de la maison de Séville transmise par les ancêtres.
    Cette famille s’est installée à Tétouan d’où elle a été chassée par les Marocains en 1850 et , après un passage par Carthagène, finit par s’installer à Oran avec 2000 autres d’ailleurs. Peut-être un jour raconterai-je leur odyssée car bien que catholique leur histoire me passionne.
    M’dame

  4. Guy Montaner dit :

    Bonsoir M’dame.
    j’ai pris le temps de relire quelques unes de vos pages et en particulier celles concernant la Kahéna .
    entre temps j’ai appris que aprés avoir reconnu quelle fût la seule à opposer une farouche résistance aux envahisseurs, voilà que , Tarik ayant décidé de partir à la conquête de l’Espagne récupère un contingent de 12.000 hommes, Berbères-Juifs.
    il faut savoir que ce sont ces Juifs Islamisés qui affrontent Charles Martel, à Poitiers,
    en 732 ! ensuite et pendant 7 siècles ils peupleuront l’Espagne avant d’en être chassés vers 1492 avec les autres Juifs Espagnols.
    Charles Martel affrontant des Juifs Islamisés,il m’en aura fallut des années pour le savoir .
    Aller, ouvrez nous à nouveau quelques portes du savoir…..nous ferons notre possible pour découvrir la suite
    merci
    Guy.

  5. M'dame dit :

    En effet Guy j’ai d’ailleurs écrit dans cette page

    « Et lorsque, à partir du Nord-marocain, Moussa Ibn Nossary se prépare en 709 à envahir l’Espagne , c’est à lui qu’ il confie le commandement de l’expédition qui conquerra l’Espagne et le Sud-ouest de la Gaule. »

    J’ai toute une page prête ou presque sur ces juifs berbères qui ont conquis l’Espagne et le sud de la France je n’ai hélas pas le temps de la peaufiner pour la publier j’ai d’autres priorités qui me donnent assez de mal à rédiger pour doser le pour et le contre et rester impartiale.
    Tout compte fait devrai-je abandonner l’information sur le MUR et la laisser faire son chemin comme elle pourra de bouche à oreile tant pis pour les fausses rumeurs.

    Merci d’avoir laissé un commentaire peut-être qu’il me poussera à ajouter la partie « invasion de l’Europe »‘ par les musulmans-judéo-berbères.
    J’avoue que je suis plus à mon aise avec l’Histoire pour ne pas dire que je me délecte,qu’avec l’actualité de notre communauté
    M’dame

  6. alioui dit :

    moi.

  7. thirga dit :

    Très ému par vos souvenirs et votre attachement,comme tant d’autres depuis des millénaires,à cette terre d’Afrique habitée par des hommes pacifiques: les Berberes ou Amazighs. L’appropriation de leur passé par ceux qui ont décidé de s’y installer apparait comme une maladie,de cette terre d’afrique ou aventure? Croire que les berberes descendraient d’une minorité, apatride de surcroit rien que pour perpetuer cette haine millénaires que trainent derrière eux les enfants d’Abrahamn (Arabes et juifs) devient lassant.
    Les berberes, les ibères, les gaulois, les grecs, les egypiens… ont été à la meme source: la mer méditerranée.

  8. francis paccioni dit :

    Bonjour,
    Je découvre votre site par hasard.
    Une idée en passant, à propos des juifs islamisés à la conquête de l’Espagne et arrêtés par Charles Martel. Ne pourrait-on pas y voir plutôt des judéo-nazaréens (appelés naçara dans le Coran, même si le terme est utilisé pour les chalcédoniens dans un autre passage)dont la foi est très proche de l’islam qui s’est retourné contre eux (dans le sud de la Syrie et en les chassant de Jérusalem) et qui donc ont été repoussés vers l’ouest en rejoignant p-ê des éléments juifs émigrés depuis plus longtemps.
    Cordialement
    Francis Paccioni

  9. Boussommier dit :

    Merci Francis
    Je vais en effet creuser la question et chercher dans les documents ce qui pourrait justifier cette hypothèse
    très intéressante
    Amicalement
    M’dame

  10. moussa ali dit :

    de religion je suis temoin de jehovah le vrai DIEU ,on devrais chercher la verite dans la bible puisque pour trouve le vrais tresort il faut chercher l’original.la verite se trouve dans la bible.c’jesus que l’on doit attendre et non mahommet? PUISQUE JEHOVAH DOIT INTERVENIR SUR LA TERRE PAR JESUS POUR RETABLIR LE PARADIS SUR LA TERRE et enlever la mechancetes et l’injustice ou ce DIEU resucitera les mort ils n’y aura plus de soufrance avec un guouvernement celeste composer de 114000 membres de toute nations qui gouverneront sur la terre et rendront les humains parfait. et cela est dans la bible car dan la bible il n’y pas d’enfer les resucites reviendront sur la terre debarasser de ses guouvernement humains mechant et diabolique tou cela et mentionner sur la bible

  11. BRAMI dit :

    La Kahéna ne fut pas trahi par son fils adoptif, mais par son instinct maternel et les paysans qui étaient las de la guerre, dont ils supportaient le coût financier et humain. Les arabo-islamiques se sont pris à sept remises pour venir à bout de la résistance berbère. Les armés, de l’envahisseur islamique, étaient constituées principalement de chrétiens hérétiques. De plus le financement était assuré par le pillage régions conquises. La dynastie illégitime des Omeyyades de Damas qui s’était emparée de la révélation coranique fit égorger les premiers compagnons du Messager d’Allah après avoir détruit la Ka’aba à l’aide de balistes où ils s’étaient réfugiés.

  12. Malatia dit :

    Passionnante l’histoire de notre maghreb,d’autant plus que,fondateur d’une aasociation de harkas avec mes amis kabyles,nous avons une commission ¨HISTOIRE¨¨et je fais appel à tous les curieux pour nous envoyer leur savoir.Moi meme,ayant crapahuté avec des chaouias dans un commando de chasse dans les Aures,je me trouve plus à l’aise avec les berberes qu’avec certains Pieds-Noirs,je n’ai aucune honte à l »avouer car je suis deçu par beaucoup des notres.Et beaucoup d’admiration aces chretiens de kabylie sur cette terre d’algerie,aujourd’hui
    islamisé.
    QUE DIEU VOUS BENISSE A tOUS;
    christian de BOUDOUAOU

  13. acherouf dit :

    BIEN FAIT AUX SYRIENS IRAKIENS SEOUDIENS QUI SE FONT BAISES PAR LES JUIFS

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Mission Quechua 2007 |
LE BLOG DE SIR STEPHEN |
ALAIN BESSON SAINT MARTIN D... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | robertlutz
| DOMANIA
| justice&criminalité