GAZETTE de LA-BAS

Nouvelles de là-bas et d’ici

1957 MELOUZA un Oradour sur Glanes

Classé dans : AA-NOTRE MEMOIRE,évènements d'Algérie — 24 juin, 2007 @ 16:33

melouza.jpg

Génocide de la mechta Kasba –

Village de MELOUZA

Bilan: 315 morts, 150 blessés.

Motif invoqué : refus de soumission au F.L.N.

Nous sommes le 28 mai 1957, dans le village de Melouza en Kabylie. La cible du FLN, ce n’est plus les Européens cette fois, mais ses propres frères. C’est à Melouza en effet que le FLN a décidé de « punir » le MNA, l’organisation rivale qui lui fait de l’ombre dans la région.

Au début de l’après-midi , sous les ordres de Mohamedi Saïd, ( ancien de l’abwer, le renseignement allemand pendant la seconde guerre mondiale) commandant de la willaya 3, une bande F.L.N. , renforcée par de nombreux habitants des environs, prélevés de force, encercle la partie est du douar.

Ce petit territoire comporte une population de 3395 habitants groupés en 5 mechtas; son centre est la mechta Kasba où vivent 700 personnes. Les rebelles fouillent chaque mechta, pillent, extirpent les hommes et les jeunes gens qu’ils refoulent jusqu’au lieu du massacre. En fin d’après-midi, tout le monde est parqué dans la mechta, et dès la tombée de la nuit commence l’exécution systématique de tous les hommes présents. Saahnoun ordonnera à ses hommes de massacrer tous les civils.

« Et c’est le massacre, la folie sanguinaire. Au fusil, au couteau, à coups de pioche, les fellaghas taillent en pièces leurs prisonniers… Des flots de sang s’écoulent maintenant des maisons transformées en abattoirs humains. Le massacre dure une demi-heure à peine. Aux cris, aux supplications, aux coups de feu, aux hurlements des djounouds déchaînés succède un silence pesant. Abdelkader Sahnoun réunit ses hommes. Il faut fuir. Maculés de sang, les yeux égarés, ils regagnent la zone Est. »

La tuerie se termina vers 16 heures… C’est le groupe d’un nommé Chaffaï qui aura la charge d’achever les blessés. Peu après, les femmes maintenues à distance se précipitent

« Hagardes, se déchirant le visage de leurs ongles, comme prises de folie, elles allaient d’une maison à l’autre, glissant dans des flaques de sang gluant, retournant les cadavres pour retrouver un fils, un frère, un mari. Le village n’était plus qu’un hurlement. Dans chaque gourbi, le même spectacle. Des corps affreusement mutilés, des cadavres dont le visage gardait l’empreinte d’une terreur indicible, et du sang partout, en mares, en plaques, en traînées sur le sol et sur les murs. Et flottant dans l’atmosphère, cette odeur lourde, chaude et fade, du sang et des corps en décomposition. »

Dans les maisons et les ruelles transformées en abattoir, l’armée française, à son arrivée sur les lieux deux jours plus tard, dénombrera 315 cadavres.
Le martyre de Melouza fut abondamment exploité par la propagande de la gauche française, qui expliqua le massacre par les sentiments profrançais des habitants du village, alors qu’il s’agissait d’un conflit fratricide. Les vistimes étaient des maquisards ARABES
Le « général » Bellounis, effrayé par le carnage, demanda quelques jours plus tard un rendez-vous au capitaine Combette, responsable de la région et lui annonça qu’il se ralliait à l’armée française.
photovingtcinq.jpg            

                                                                    retour 1957 MELOUZA un Oradour sur Glanes  dans AA-NOTRE MEMOIRE fleche_064                   

     images.jpg                                               

 

50 commentaires »

1 2 3 4
  1. A Chab dit :

    Dans toute révolution de la dimension de la révolution algerienne,il ya toujours des zones d’ombre
    Et c »est normal,tout algrien peut etre fier de l’histoire de son pays et on accépte les surencheres et les spéculations de personne

  2. A Chabane dit :

    Dans toute révolution de la dimension de la révolution algerienne,il ya toujours des zones d’ombre
    Et c »est normal,tout algrien peut etre fier de l’histoire de son pays et on accépte les surencheres et les spéculations de personne et VIVE L’ALGERIE LIBRE

  3. krikeb aissa dit :

    domaj pour les abiten de ce vilage jussqa maintenon la vireti et rest kache

  4. amin dit :

    vive beni ilmane thya beni ilmane

  5. ahmed dit :

    le village sapel beni ilmane cest pas melouza

  6. amin dit :

    vive dwar thya beni ilmane

  7. okheil@hotmail.fr dit :

    beni ilmane thya

  8. abdi dit :

    ci toujour parler a amelouza lhistoir ca partien de beni ilmane ils feaut;ils la veritier .vive beni ilmane

  9. yazid dit :

    pourquoi vous accusez mohamedi , parceque il s’estr engagé avec les allemand contre la france n’est ce pas

  10. juicy couture outlet dit :

    Rewind A hundred years any time fur had been the most sought after item associated with Juicy Couture shoes for that prosperous — any time essentially you were not worthy of anything if you don’t wore fur. Now fast-forward to be able to these days, where donning fur has become protested in the past Sixty years, however, it’s still an attractive Juicy Couture backpack to numerous, along with several techniques can be setting up a comeback. Internet sites selling makes similar to Succulent Couture and Marc Jacobs are start to market fur again, by means of $2,500 fur layers, as well as dog skin totes of crocodile and also python. Templates are making the comeback also, specifically crocodi leepidermis Juicy Couture daydreamer, shoes or boots as well as totes, which may have again be a position token for those who can afford it. But some who can find the money for the idea instead elect to choose a cruelty-free and also animal-friendly exchange; faux fur along with faux templates.

  11. Samir dit :

    Réponse à Yazid.

    Mohammedi Said a reconnu lui-même (lors de l’émission  » les Années Algériennes » diffusé par France2. Cette émission est enregistrée dans un DVD vendu dans le commerce en Algérie) sa participation à l’opération qui s’était déroulée à Melouza.

    En tout cas, le carnage de Melouza est douleureux tant pour les pauvres victimes que pour les malheureux survivants.

  12. toumi toufik dit :

    martyrs beniilmane. massacre a eu lieu dans le village de benilmana. et non pas dans Milouza. parce que la France a tué des citoyens dans beniilmana. l’aide de Milouza traîtres.harkis

  13. toumi toufik dit :

    Parlé et écrit beaucoup sur les enfants de Wellman et ils ne savent même pas leur situation géographique, juste parler de l’histoire incident survenu lors de la révolution de libération que nous appelons chacun d’entre nous, nous avons lancé la colonisation sur les lèvres de ses officiers sur le nom de massacre de Roundabout « Milozh,« une proximité rond-point, et nous avons pensé qu’il s’éteint ou glisser de la langue, Mais la presse internationale qui étaient présents ont signalé l’incident comme « Milozh », puis de nouveau à nous après l’indépendance que l’étiquette était un cours de délibéré et intentionnel et avec la complicité des instances nationales et après la Révolution, et la vengeance des enfants du colonialisme Wellman a été terrible, et d’élaborer à ce sujet. Aucune municipalité a construit Wellman au nord-ouest à la rupture de 60 kilomètres, une route nationale, et M. Issa cercle avec 40 km à l’est et au nord.
    Siège rond-point construit Wellman sur une superficie d’environ 100 kilomètres carrés, il a vécu Mchat la population au pied des montagnes et le nombre de ces Almcati ou des communautés 13 hétérosexuels dont le rotor depuis le début du siècle dernier, 1900, tandis que la tige construite Wellman est une loi complexe de la population par la présence des Turcs, a vu la résistance contre le colonialisme français Casbah pendant la révolution et Mokrani Boumzrac, et est resté un certain nombre de jeunes qui, quand il a appelé les rebelles du colonialisme et ses agents « hypocrites » sèment la terreur parmi les clients, même morts.
    Colonialisme ont essayé de leur construire une école au début du siècle dernier près de la Casbah attribué à l’enseignant qui l’a amené à partir des tribus sur sa poitrine tient la croix, a longtemps essayé de convaincre les gens à inscrire leurs enfants, mais la croyance que les gens apprennent à partir du français se sont convertis à l’islam, n’a pas trouvé que le maître chrétien ou la manière Almthompsh sur la déception est montée à la montagne de superviseur mousse de la tige et se jeta suicidé du haut de la montagne, c’est que les gens sont habitués aux parents est un résident de sanctuaires sont, qui lui jetaient, et transforme les gens ont sur l’abattage d’un taureau, chaque année qu’ils appellent « Kharrat individuelle» et n’a pas interrompu cette habitude seulement après des années de l’indépendance.
    Emigré jeunes enfants Wellman après la Seconde Guerre mondiale à la terre de France, à Alger à la recherche de travail, lorsque les Français pour échapper à la famine et les années de sécheresse, a été impliqué beaucoup d’entre eux au sein du Mouvement national (Parti populaire) et avait beaucoup de les accrocher quelqu’un Messali pèlerin dans la mesure de la sanctification dans la Révolution d’attente Fatah, le Jihad islamique et les portes du Paradis et une heure de la vengeance colonisateur.
    Les gens et la révolution
    Début de la promesse de la révolution jusqu’aux oreilles de gens viennent par des personnes qui fréquentent le marché ou dans certaines villes sous la forme d’histoires sont presque légendaire, et les miracles qui n’ont pas de parallèle dans le monde réel Une fois qu’ils voient les moudjahidin s’est transformé en vautours tuer les ennemis mortels, et une fois ils se tournent au siège d’un troupeau de moutons, toutes ces nouvelles proviennent des Aurès avant qu’il n’atteigne Tbachireha aux éraflures, puis au mont Atlas au sud, et ce qui se passait au travers de deux mois de la révolution par la compréhension de l’historique connu comme le premier Novembre, parce que cette histoire n’est pas connue par les gens est que récemment, il n’y avait pas de médias ou de Publications écrites ne mentionnent pas l’organisme nommé Front de Libération, Valtnzim laquelle il entend les gens est le parti du peuple que les gens attendaient à la révolution, parce que les gens ne savaient pas ou entendre sans le Parti populaire comme un éditorial parti, ou d’une association de scientifiques pour la réforme religieuse et la lutte contre les hérésies et les superstitions, tout ce qui a été la réponse sur les pages des journaux « insights » que les élèves lisent le Bmvhomanm Coran votre Viqublon certains points de vue et en rejeter d’autres quand il s’agit de guerre sanctuaires saints de la population, En ce qui concerne à la tyrannie des gouvernants et l’injustice du leader français est le même quelque chose de leurs clients ont convenu.
    N’a pas attendre que les gens longtemps pour voir ces légendes deviennent réalité, à l’hiver 1995 a été la Ojdb année non implant dans l’exception des tracts se plaindre de la sécheresse, les gens guettaient après l’arrivée de combattants d’avant-garde du Nord (tribus) dans la direction du sud, jusqu’à la dissolution d’une faction composée de trente-cinq hommes , ne sont pas nouvelles, tandis que les autres mouvements dans le secret, l’administration française n’existait pas, non pas administrative ou de sécurité, sauf dans les villes, attachés à leurs personnes, et a fait pas le jour Agaderhm objets et de la nuit, et a couru Mutaisron pour l’hébergement, même les enfants à gauche Ktatibhm Coran et devint orné derrière l’endroit où ils ont voyagé entre les maisons les riches mangent le reste de la nourriture et d’écouter les hymnes nationaux, après la prière du soir, et surtout le «bouc émissaire Algérie âme et le Mali » et la tragédie de Sétif et le tournage, il était la voix des larmes coordonnés et triste, les hommes, et Tzgrd par les femmes de derrière les murs, et les enfants de course pour sauver, mais qui a été attiré par les enfants la plupart de ces munitions en cuivre clans chaînes et ces canons à environ un mécanisme appelé statique, et c’était des enfants admirés qui se tiennent devant Aagafha ces soldats ensemble et se déplaçant dans un mouvement comme si elles étaient un seul homme, plusieurs de ces soldats barbus, en particulier leur chef, une petite taille, Osbgt longue barbe qu’il prestige et Oukara.
    Cela est resté la faction, qui porte le slogan du Parti populaire et l’Armée de Libération, et l’étoile et le croissant peint sur le chapeau, dans les pays voisins du rotor et douars, même pas y compris les personnes qui n’ont plus que l’enthousiasme, et a renvoyé les enfants à Ktatibhm et Oluahhm, alors la plus fréquente chez les personnes que le Messali représentant et le commandant de ses soldats peuvent étourdissements atteint accompagnée par un bataillon de l’Armée de Libération, que Muhammad bin Lyonnais, était un homme de grands larges épaules rempli les cheveux face épaisse avec une moustache est presque jusqu’aux oreilles, ne le connaissais pas, il sourit, ne parle pas seulement apparaissent rarement pour être résistant et dur dans chaque mot qu’il dit.
    Comme ces groupes se déplacent entre voisins douars, et non pas des batailles et des affrontements en l’absence des forces françaises, et est devenu normal pour la population, jusqu’à la dissolution de vertige l’un des leaders a appelé Abraham et a appelé les gens Ibrahim, un vestige de cette quand il a menacé les gens avec la mort, a déclaré: «Brkoa il,« qu’il était au volant plus de deux cents soldats, armes semi-automatiques, fusils de chasse et d’épées ainsi .. A été choisi soldats de la force physique, a été plus agressif en disant et faisant, portant l’emblème du Parti populaire ne reconnaît pas le fils de Lyonnais, il a demandé si il ya les intérêts des Français étourdi ou autour d’eux lui a dit que, dans l’école Milozh rotor dans le progrès, et chez les garçons Roundabout Abdullah bureau de poste par téléphone, il a envoyé des soldats et des civils pour détruire l’établi, et il y avait un marché dans les enfants musulmans de la proximité de Wellman construit à partir de l’Ouest, le marché viendrait Mkhaznah Kayed et ses gardes, a été envoyé aux soldats, tuant quelques gardes et Kayed fait le jour du marché ne dure pas depuis le début de 0,1956
    A été laissé Abraham « brillant » à long construite en Wellman et de la région, a semé la terreur et de peur extrême, il est puni pour un mot provenir d’une personne n’aime pas, et imposer des amendes et de lourdes sanctions pour les mangeurs de tabac des deux types, dirigé cette entreprise avec son armée au-delà de deux cents hommes dans la direction du Sud l’ouest, et a passé les soldats dans un délai ne dépassant pas deux mois dans les processus et les improvisations audacieuses d’un mal considérée, c’est ce que dit par les survivants, et c’est ce que nous avons appris, alors que celui d’Abdul Rahman retourne à sa famille.
    Les gens sont les soldats du mouvement national appartenant au fils d’un Lyonnais a aimé les gens pour un bon comportement et leur modestie et leur attachement à la religion et le bon traitement, ils partagent de la nourriture que vous pouvez l’apporter, et dorment où ils ont trouvé une place, et de s’asseoir parmi les personnes atteintes de l’humilité et la simplicité, et depuis ils ne sont pas des cibles françaises pourraient l’attaquer, et n’a pas osez les troupes françaises en dehors des villes pour les attaquer.
    Jusqu’à ce qu’il était, le lundi 22 mai 1956, quand a vu le sommet garde civile du mont Sir graves près du village de distance, regarder la poussière épaisse provenant de la déchirure ville, disait-il aux autres à travers son direct pour raconter l’armée ce que sont susceptibles d’être des forces françaises à venir, c’est que l’armée était comptant plus d’une centaine de cinquante hommes sur le qui-vive.
    En attente de la clarté de la direction du convoi à une bifurcation de la route peut être lié à l’Milozh rotor, mais le convoi, l’armée mettre un W dans le sens des enfants de Wellman, et en raison de la lente souffert dans son mouvement sur la route est difficile n’est pas un temple, sans les pentes des montagnes, lieux de villégiature d’hiver de la population, ces personnes qui ont quitté leurs foyers et de la propriété et a disparu au milieu des rochers dans les montagnes, en attendant que l’objectif de la force française, qui ne s’arrête pas et continua son chemin, à l’ouest de Beni Wellman près de la frontière des enfants de musulmans, et en s’appuyant sur les contacts pris par les gardes, qui se réfère à la direction du convoi a mis son armée ont tendu une embuscade sur une Bokhadda plaine, et a commencé à l’engagement avec eux dans la gamme de la mi-journée au point de fusion, et peu de temps après, j’ai assisté à quatre avions de combat a commencé à recevoir des bombes et des mitrailleuses dans le voisinage de la bataille et le centre, et après une heure ou plus ont participé à deux hélicoptères ont été d’atterrissage à voler dans la direction de l’Est, a été un aller et venir jusqu’à ce que le soir, en quatre voyages, et dans le cette épopée, au cours de la jeunesse de Bani Wellman Almsplin et à proximité des soldats dans le domaine de Amdonhm bataille avec de l’eau, ou en faisant glisser les blessés, qui, souvent, meurent par manque de premiers secours et Bdaúatha.
    L’affrontement a duré jusqu’au soir renforce et affaiblit, et la nuit était le champ de bataille sous les fusées éclairantes, l’imprudence, et des missiles dans la direction opposée à partir du sol tige à environ 4 km. Séparé des pistes de terre abruptes et des vallées difficiles, était le fils d’un Lyonnais en regardant le domaine de la trachée à travers des jumelles de derrière les rochers, les vagues, des soldats de retour, la moitié d’entre eux de petits groupes avant le milieu de la nuit et au-delà du village de forces Mnhoeke Kasaba souffrent de la fatigue et la faim et la soif, des vêtements et des chaussures hommes Fastqublhm déchirés et reçus par les femmes Balzgarrid et de faciliter la nourriture, et de guérir les jambes gonflées, et les gens ont parlé de la bataille et les histoires exagérées et concocté, entre les deux rivaux est égal ni en nombre ni dans l’engrenage, mais la chose convenue, que ces soldats ont gagné le respect des personnes et causé eux le mot moudjahidin et l’Armée de Libération après la ml les gens de leur vision du djihad n’est pas une guerre, des personnes ensevelies dans le corail martyrs dispersés dans la hâte, et a obtenu les forces françaises sur les corps de sept personnes avec sa campagne pour arracher la ville sur le chemin du retour et a trouvé Ben Azouz Masood tué et l’a quitté.
    Les troupes Fodathm martyrs français dans la cour de la terre, et a rassemblé les gens de voir (Fila ڤ h) les rebelles, et puisque c’est la première bataille dans la région et les premiers martyrs de personnes Ishdhm, que la rumeur alors que la population de la déchirure ville sont maintenant la nuit est en deuil, il n’ya aucune lumière à la maison et le dîner, tandis que montré les Juifs qui étaient vivre parmi la population ne diffère pas de leur part dans quoi que ce soit, mais un jour férié, le samedi, je l’ai montré les Juifs cette nuit-là les guérir et d’exprimer leur Fbatwa bonheur célébrer chantant et en s’amusant, mais cette nuit était la fin de leur présence dans la déchirure, et ils ont été renforcer la dignité, Dans la matinée, il ya un certain nombre d’entre eux Mtonan avec des couteaux en face de leurs magasins . Quel était les troupes françaises évacuèrent la finale.
    Et a été enterré les martyrs dans l’arène, et la place Son Altesse personnes Martyrs avant l’indépendance, mais l’appareil de M. parti officiel dans les premières années d’indépendance, a refusé de lui le même combat pour être des martyrs est le Front de libération, et il est rotatif, Fastkrj les corps des morts de son village et enterré dans la déchirure cour de soi-disant cour Martyrs à titre officiel, tandis que des dizaines de corps sont restés dans les inondations lieu lavées, parce que les moudjahidin refusent leur dignité d’être mal ou martyr du sceau du Front de libération n’est pas autorisé à enterrer les morts que le colonialisme sans l’approbation des moudjahidin!
    Les forces terrestres ne sont plus aux fils de Wellman, et l’oncle de calme ponctué de temps à assister à l’avion tout à coup, l’avion jaune comme on les appelait avion déranger moteur Voziz comme des coups de rafales Rchachha, ne sais pas si le son des plaies du moteur ou par balle, ils sont venus trois fois, dans une surprise Lakhdar Ben Toumi monté sur une mule, et à transporter une hache en face de lui et a tiré un barrage a tué lui et sa mule.
    L’appareil est retourné à nouveau et j’ai trouvé la liberté avec son fils, un garçon de six mois sans lui et a tiré un barrage a laissé tomber des mains de sa mère se faire tuer sans sa mère, comme si le pilote fait le pari sur la cible sans léser les autres.
    Et je suis revenu à nouveau dans une enquête de la montagne sans le dessus en approchant les flancs la poursuite d’un troupeau de chèvres d’escalade derrière les buissons qui prend soin d’eux, alors il est allé pilote intimidé et tracassé machine à Btalqath et le bruit du moteur dispersés troupeau, mais pour Mniei paître le troupeau sortit de derrière le rocher qui a disparu derrière eux et de mettre une pierre appropriée dans le (Makalh) et attendre l’avion pour revenir, et quand il était sans Wii Makalh Il voit le pilote sans lui derrière le couvercle en verre et ont jeté des pierres qui frappent le verre et presque le pilote à perdre son sang-froid et a frappé la montagne d’une surprise, puis a augmenté de deux avions et Zhbta, et a estimé le jeune berger ce jour-là que l’avion a été abattu n’est pas difficile.

  14. toumi toufik dit :

    Massacre de benillman des enfants entre la vérité
    Partie II
    À l’automne de 1956 a commencé aux nouvelles transmises sur certaines personnes qu’il n’y est organisé un compteur pour le Parti populaire appelé Front de Libération, et que les affrontements qui ont lieu entre eux dans les douars voisins au nord de tribus du pays, et près de cette actualité à l’emporter jusqu’à ce qu’il atteigne l’organisation de l’avant pour les enfants de Wellman et a commencé les affrontements se produisent entre les deux organisations et tombe les victimes des parties, mais les gens étaient à regarder ce qui se passe ce qui est contraire à ce qu’ils pensent.
    Ils voient que les chrétiens sont l’ennemi, et ceux compréhension combattants des fils de coups de fouet et un, mais plus que cela, ils sont tous ou la plupart des tribus, mais les accusations de mots entre eux, chaque partie prétend l’autre étant un agent du colonialisme et avertit le peuple des conséquences de la coopération avec lui, ne croyait pas les gens dans leurs cœurs tel ou tel parti parce qu’ils voient récalcitrant vient à l’arrière d’un char français.
    Au fur et à deux palier de libération du logo de l’Armée, même est difficile de le croire, ne pas tenir Ben Lewis a vécu à Bani Wellman replie vers le sud s’est aussi retiré du Nord douars avant, et ici au cours de l’air pour réguler l’avant ou de l’exploitation de son logo, et être organisée sur les ruines de la Almassaliyn organisation, et n’a pas est un désir dans le désir des gens djihad vient de l’auto-spontanée, mais le maître peur de la situation, la nourriture est, un abri, faire un don et participer, n’est plus une demande, mais un commandant ne pas accepter la discussion, et c’est ce qui n’a pas Elhzawh quand les hommes bin Lyonnais, qui sont caractérisés par l’humilité et les bonnes manières et d’utiliser le ton de tribu parmi eux, si ils ont vu certains d’entre eux ne comprennent pas la langue dialecte parlé des gens qu’ils comprennent, et au contraire, les soldats de la troisième mandat, ils ont été stipulent à manger de l’agneau et de refuser de chèvres, mais le mettre en garde, et plus Abarathm échangé le mot maligne Ils donnent chaque personne semblait mécontentement face, et l’assassinat de chiens sur les motifs que les chiens Npahaa révéler leur existence aux forces du colonialisme comme ils travaillent que le colonialisme n’existe pas dans le rotor ou dans les pays voisins douars, et ils se déplacent dans la nuit et le jour librement, mais assurez-vous que les personnes ou certains de la mauvaise foi lorsque ces soldats quand ils viennent soldat à domicile et demandez-lui d’aller pour un gardien de dormir un peu parce qu’il est fatigué et Sahran, ce qui serait le citoyen, mais de sortir de sa femme et ses filles à faire la garde avec lui et lui quitter la maison, ce qui serait le soldat, mais de quitter et revenir déçu, et parmi les inconvénients de ces soldats et de l’absence de leur politique formative dire à un de l’autre que Cette terre est notre pays et votre maison, il n’y a rien derrière le Bousaada montagnes dans le désert.
    Ces bataillons qui ont été menées par (Alroga) marchèrent vers le sud pour nettoyer la terre de plein semi-désertique Lyonnais soldats bin, qui a fourni ses embuscades dans le pays connu pour ses soldats et anéanti plupart d’entre eux.
    Puis dissous bataillon Beni Wellman pour la même organisation (avant), dirigé par le lieutenant gagnant Althaara l’installation Almsplin organisation terrifiant Ils étaient 15 Mspla, et l’homme et ses soldats ne sont pas en eux les inconvénients de leurs prédécesseurs, et est resté parmi les gens pendant des jours avec dignité, et il a conclu des gens à travers ces pratiques pour la même organisation, la direction quelque chose de mal et non dans les soldats, le soldat sous les ordres de son commandant, un Almguetdy comme lui.
    Situation continue calme n’est pas forgé avec seulement quelques escarmouches sur la périphérie du rotor, ce sont les soldats bin Lyonnais viennent du sud et affrontement avec des soldats de la troisième mandat et se retirer dans le sud peut-être pour les attirer dans une embuscade prévues pour eux, mais le système de l’avant a été le grand public, est même arrivé un jour n’a pas été pris en compte, ont regardé le village de Kasaba à une trentaine de soldats à une distance d’environ un kilomètre, pas surpris les gens et les occupants qui pensaient soldats du Front de Libération, a quitté la trachée dans la nuit avant, mais le succès surprise de voir ces soldats qu’ils sont français, avec des soldats, des algériens, entrés dans le village de Kasaba et tout profané, y compris la vie privée et la destruction des aliments et la destruction de ce qui pourrait être vandalisée, avant de recueillir tous les hommes, appelant l’officier français sur la Almsplin leurs noms, et a trouvé treize 15 ils ont mis des restrictions dans leurs mains et les fit sortir de la Casbah, où ils avaient laissé leurs véhicules à une distance de trois kilomètres et à la porte de la Kasbah a demandé l’officier français des détenus, le Président du Groupe ? Lui dit, Mohammed bin Jdido: je suis leur patron. L’officier lui dit, vous Fila ڤ grande.
    Lui dit, oui nous sommes tous Fla ڤ h et tous les gens Fla ڤ h, ce qui était l’officier français, mais qui venait vers lui avec un bâton dans sa main, briser les membres, puis a sorti son pistolet pour le verser dans la poitrine et la tête, et pris 12 à des mécanismes qui ont laissé les Français dans la plaine de suite n’a pas le voir, même si ils ont vu ce risque à l’esprit que la force du français est venu à pied de sorte qu’il n’a pas pénétrer dans la trachée, même si la défaite Mokrani. Et est resté accroché aux rebelles, tandis que l’autre n’a pas renoncé à Bosoarha naturel pour eux (les hypocrites), puis ont tiré sur eux et tout se rebeller contre elle.
    Tout cela était le matin avant midi, et dans les soldats du soir est venu le troisième terme de la trachée n’a pas fait attention à eux, et fille Usbandthm blessés dignité aux mains des français, quelques heures avant, en leur disant, où êtes-vous des hommes Almassaliyn qui ont fait face la France, les canons et les avions et vous ne venez pas, sauf à demander un repas. A déclaré le chef de la faction: nous pourrions exterminer ce groupe, mais vous aviez peur de représailles, elle lui dit: Est-ce que être plus que ce qui est arrivé à nous, ô Akhawavon, nous allons, nous vous détestez.
    A déjà disparu n’ont plus de présence dans la trachée, et les gens pensaient un peu de réconfort et le calme avant la tempête, mais qui est arrivé à la nuit du Avril après l’arrestation de Almsplin douze et tué leur chef, que les moyens de soldats, la porte à Almsplin les deux qui n’ont pas été arrêtés et ceux qui vivent en dehors de la trachée, ils ont pris nuit à partir de Frachehema à Mashta à Ashecat dans le rotor Milozh et pelles Oatoheme de creuser leurs tombes, où ils ont massacré le premier et l’autre vu et ne s’est pas terminée après avoir creusé sa tombe, mais il risqué et voulait mourir fusillé, et était grosse chance de Vanthz de l’obscurité et la neige qui tombe et serré deux Vsagta dans le trou et a tiré ses jambes sur la piste, entraîner Anhal de derrière et a disparu dans le. sombre, pieds nus et en sommeil chemise, où ils l’ont trouvé et est maintenant en passant par les montagnes et aux rochers couverts de neige jusqu’à ce qu’il arrive à des enfants de la municipalité de Thayer, le fils de David, après avoir récupéré a amené sa famille n’a pas été porteur d’une arme n’est pas un militaire ou civil, même a eu lieu est situé entre Wellman majeure
    Après des jours ou des semaines de cet incident que la victime a été en attente pour eux de venir sur eux par les forces françaises de les affecter à leurs collègues qui restent à Sétif prison, mais ne peuvent pas être arrêtées pendant la nuit dans le cœur de l’hiver.
    Ce mois-ci, résoudre les Beni Wellman quatre officiers de l’armée du Front de Libération, a demandé aux anciens construits Wellman à leur rencontre, et ils l’ont eu, de sorte qu’ils se sont réunis à la mosquée Bmsty Hamian, avait ces agents une fonction spéciale ne dispose pas ceux qui les ont précédés, ont pris la parole à leur président C-Béchir est un intellectuel et politique , faisait partie de ce qu’il a dit, « ils vous disent, mon fils, tu Wellman Tnasabon Front de libération hostilité, bien que vous avez dit que nous ne voulons pas l’avant et nous Snterckm vous voulez. »
    Tout le monde est resté silencieux et n’ont pas été préparés à une telle question, parlez-Hodja collègue en les encourageant à répondre et que Iehdhm qui ne comptent pas leur quelque chose d’important a été leur réponse.
    Levez la main Haj Issa: Nous ne rejetons pas n’importe qui ou ont le droit de refus Nous ne forçons pas les gens, nous sommes impuissants, il est demandé de participer et nous lui avons donné la nourriture et la médecine nous lui avons donné un don, cela nous plaise ou non, il ya des chrétiens parmi eux, l’a remercié pour sa franchise C-Bashir.
    Bel se leva et sortit un paquet si les sept cent mille francs de dons, et le Voattoh autres, y compris leur possible, ce qui porte le montant à trois millions de personnes, et puis ils ont appelé et ils sont sortis sous le couvert de l’obscurité.
    Ne sait pas où on allait, le temps de la nuit et le secret des bases de la révolution, les gens ont estimé que la journée le confort et le réconfort à ces hommes qui les ont vus traverser modèle pour les moudjahidine vrai.
    Deux jours plus tard, vu la population de stations d’hiver construits Wellman de l’Est deux modifier la Mashta à Ashecat dans le rotor Milozh, et fumer est passé de l’une des huttes, et les gens se sont interrogés sur le raid et ses objectifs, il est clair que les cibles étaient les quatre officiers, les gens me sentais très triste pour ces hommes. La question est laissée à la journée de Wuxi eux et par tout moyen, communiquer avec le Centre a été la française qui est loin, alors il n’y a pas de téléphone ou à travers le temple, ni une voiture à tout? Il a bénéficié de la somme d’argent qui était en leur possession n’a pas assisté à des troupes au sol françaises pour dégager le site .. Ces questions pourraient être répondues par ceux qui étaient présents avec les officiers, et pourquoi ne pas cibler les soldats qui ont été remplis de leur région pour la durée de l’année Nahzat.
    Avec calme au cours du printemps 1957, il y Brigades devenir et ne pas aller plus d’écho en poudre sonore dans les montagnes entre frères ennemis, Valrabie prospères et de blé et d’orge ont commencé à montrer des fruits a Hait ont des machettes en attente de l’échéance, aucune crainte, reptile acridienne la grêle tonnerre seulement détruit ou dans le désert et l’oiseau , la vie des agriculteurs et les bêtes soient a décidé ce mois-ci, où l’orge est cuit avant les montagnes au sud du nord à la mi-mai.
    Trahison déguisée djihad
    Dans ce jour 28 mai 1957 à tôt le matin venu, les paysans de Almcati différente divergent et convergent dans leurs champs portant leurs machettes et leur eau sur leur chemin dans les champs pour la récolte d’orge, et non loin de leurs maisons et trouvé les soldats, leur demandant de passer à Mashta tige, où il tiendra une réunion et d’être le discours chef de file, il est retourné à partir de l’audition nouvelles ou le mettre dans sa maison sa faux et de porter le meilleur de ses vêtements et mit dans sa poche, autant que possible, ce qui a de francs à donner comme d’habitude à la fin de chaque réunion, mais les réunions ont eu lieu tard dans la nuit. Aujourd’hui, l’appel est venu à la réunion est venu tôt le matin .. Ces questions me sont venues à l’esprit, mais ordonné à l’armée ne nécessite pas de discussion ou de critique, attire les gens vers la tige derrière la montagne à travers les voies difficiles, et entendu parler de peuple se leva tôt pour les champs est revenue et a rejoint les groupes accompagnés par des soldats ou aller seul, et c’était un autre groupe de cette armée était le baccara à Mashta trachée sorti de femmes et d’enfants et ont gardé leurs hommes, et quand je suis la foule dans tous les Almcati ont trouvé un foyer tige sans population de seulement les hommes, entrez les soldats, les gens de la mosquée, la Kasbah petite et distribué le reste à différentes maisons qui sont semblables aux terriers, et le moment où le revenu de chacun entre le dixième et onzième h, et si l’aéronef Bozizé assourdissant et tombant presque des murs des maisons, et d’attendre que les bombes des personnes plus étroits Ozizha, mais de noter quelques-uns des invités à partir des ports de ces maisons ou les portes fendues fermées à eux, que ces soldats, qui étaient accompagnés par quelques-uns n’ont pas disparu de l’avion n’a pas caché leurs armes , j’ai commencé quelque port doutes, mais n’a pas trouvé une réponse à leurs doutes, ceux qui Astdauhm et est venu avec eux ne sont pas chrétiens, ils ont dit qu’ils l’Armée de libération, mais l’avion n’a pas Tazhm, peut-être qu’elle a peur que infecter les personnes Vakteft volaient à proximité, mais il ya des douches de balles tirées de la périphérie de la trachée de l’Est .. Quelle grève?
    Ne sait pas de détenus Odhawwa et ont fermé leurs portes et de les empêcher d’eau et d’éliminer la nécessité d’, et se tourna le traitement des soldats pour les Lynn à la cruauté et à prévenir la question et de parler, ne savaient pas ce qui se passe dans Mcatihm qu’ils ont quitté au début, qu’il ya de petits groupes de l’Almcati même armée de balayage qui a laissé les hommes des ravages, où ils ont brûlé la seule voiture de Ahmed Dahdouh, et l’usine de Bayezid, et la maison d’Issa bin Dahdouh et la maison d’un ami, et tué Sheikh Aletilo aveugle et tue un enseignant Abdel-Kader Coran, et tué des patients invité Sheikh est mort et a tué le cheikh Omar Khadr, parce qu’il ne peut pas avoir la mobilité, un semi-aveugle, tous étant sous les yeux de l’aéronef Ils sont à cheval et portant Bgala des meubles et des tapis de laine, toutes des personnes tuées sous le prétexte qu’elles n’ont pas d’appeler à la réunion. L’avion a été tiré à balles sur les mules, les bovins laissés par leurs propriétaires paître dans les champs.
    Il a également été une femme dans Mashta Soleil portant un petit garçon pas plus que l’année elle a lancé un barrage de balles tirées vers le bas et le garçon est tombé de sa main et roula sur la pente, et le jour se leva le garçon semi-nain et encore Massoud et d’imaginer que son nom et de statut.
    Disparu sur le chemin de la rencontre entre les rochers des montagnes et du corail qu’ils voient l’avion tuer les bêtes, et ils voient l’autre côté de la voiture et le moulin et les maisons et le tir de temps à autre, et n’a pas trouvé une explication à cela et ne venaient pas les troupes françaises à le faire, il le fait, ils étaient des soldats l’Armée de libération, pourquoi ne pas leur tirer dessus?
    L’activité la plus importante chez les hommes, comme les gens entendent qu’il ya des Algériens recrutés par la France à ses fins et atteindre ses objectifs.
    Les questions qui se sont imposées ne trouvez pas de réponse à son peuple.
    Il ya des spectacles de la poussière de nombreuses à venir du point de déchirure après une heure, il s’agit d’un convoi militaire après une période semble qu’ils sont venus pour benillman, couper les avions et se retira à l’est, à environ 14 et est arrivé et a salué les femmes et les enfants qui étaient Haúmin sur leurs visages à travers les montagnes ainsi que les hommes qui se trouvaient sur leur chemin à la réunion, tous ceux-ci ont trouvé refuge dans les troupes françaises, qui étaient si ils voient la poussière dans le lointain ont quitté leurs maisons et se cacha dans les montagnes, ici, ils sont maintenant, ils ont reçu les pleurs demandant l’aide de leurs proches qui y sont détenus dans les maisons de la Casbah, après il est devenu clair pour eux qu’ils seraient tués, ceux qui ont tué les personnes âgées et les malades, les aveugles ne pas hésiter à tuer Astdrjohm à la réunion en tant Oanmohm, mais les troupes françaises ne se soucie pas de lui, et engagée Jnduha la mise en place des tentes et des vins de boissons stockées dans des glacières et compensé les enfants épuisés par les jambes soif et la famine corps nus et sanglants de semi-nue, oui Awwadohm de leurs parents pour couper des bonbons et des Cicolath pas Atdhuqoha avant. Plus d’hommes retournés à la cime des montagnes qui dominent la trachée de se renseigner sur ce qui se passe à proximité de la soirée et le reste de la nuit.
    Est-ce certains d’entre eux me demandais nous tuer? L’autre répondit: ne nous tue pas .. Est-ce une nécessité pour nous tuer, nous fait? D’autres ont dit qu’ils pourraient demander à nos collaborateurs sur les Lyonnais avec Ben? Et d’autres disaient que la coopérative ou qui a été un collaborateur avec Ben Lyonnais plein gré et il est heureux de mourir bullet et offre son cou à un abattage ennemi, toutes ces questions et les questions se déroulaient derrière des murs et des portes closes au milieu moisi et la gorge sèche à partir de l’intensité de la soif, ne pas interrompre ce silence rires seulement et les cris et les insultes Akilha Isa bin Yahya, qui a ravagé la contrainte fois qu’il prend à rire et une fois en maudissant le Spa soldats cinglante, et les gens s’excuser qu’il était fou depuis sa jeunesse, ni blâme pour ses actions et ses paroles, mais les gens tant qu’ils entendu parler as lorsque des incidents se produisent, et seulement a demandé hier le vieil homme, fait de lui Chkhuchh abondent avec de la graisse, et quand il a mis en face de lui mettre ses mains et jeta le Pftadtha au ciel, dit-il, à chaque pas: «C’est mon fils, Wellman Enaikm » .. Il se réfère toujours à son cou dans un rire profond que ces damnés du cou infidèles Sivbhaa.
    Le soleil commençait à descendre vers le coucher du soleil, lorsque les soldats sont entrés dans la maison où tous sont détenus et leur a demandé de les remettre tous en possession de cartes d’identité et de l’argent et des heures et tout dans leurs poches, et quelques nouveaux vêtements.
    Les soldats ont commencé à sortir des détenus dans chaque lot de cinq ans, pensait que les gens que l’allégement était venu pour qu’ils affluent vers les portes, et la plupart d’entre eux ne sont plus en mesure de se lever, de sortir de cinq ans et de revenir à prendre les cinq autres, et ils vont avec eux pour les maisons vidées à cet effet, puis massacrés au couteau et ils ne sont pas en mesure de résister , de sorte qu’il se débattait seul et se sont enfuis, ils l’ont abattu, il savait détenus qui sont sortis abattus, et dans cette situation a augmenté crier et de zoom de la mosquée et des maisons, et ici versé le feu sur tout le monde dans une affaire de minutes, les corps fussent tombés les uns des autres, et des saignements de toute blessure jusqu’à ce qu’il devienne flaques d’eau, et n’a pas ne laissant que les gémissements de douleur de la blessure et ils campèrent près de la hache ou abattus avec un couteau, et quand il disparu, toutes les voix ont commencé à tester une partie de la suspecte dans son Fadon mort sur sa jambe un incendie Si elles bougent Zbhoh ou Hishmoh hache ou Hakor, mais il ya ceux qui ont quitté le feu a consumé même torréfié une partie de celui-ci , dont Ils ont coupé les membres importés.
    Ne laissant rien mais les soldats ont refusé d’assassiner tué à la place, il était de 9, et dit 11 soldats, ont été enterrés avec les citoyens et les soldats se sont retirés, laissant derrière lui plus de 300 corps qui nagent dans une mare de sang et des morceaux du cerveau voler en raison d’une variété d’essieux, il entendit partir étions sur la montagne, le superviseur de la trachée lourde de prise de vue a révélé, et assurez-vous qu’ils ont que le génocide était une masse terrible.
    A peine avait la promesse de la matinée montrent si pressés autour de la Kasbah de divers milieux, dont la plupart sont maintenant dans les montagnes de près, et a entendu le bruit des balles, étaient des femmes Alhaviac jambes Matturmat des épines et des pierres, suivis par leurs enfants, les adultes et les garçons qui sont dans une situation pire que leurs mères, et rencontré tout le monde derrière les rochers de la Casbah, n’a pas trouvé les corps éparpillés ici et là et accumulés dans la mosquée et des maisons.
    Et ont signé tous les surgelés il n’ya pas de pleurs ou de Ndab, ont tari les yeux de larmes tout au long de la nuit en plein air, et ils voient les corps gonflés et déformés, elle a transformé les quelques hommes qui Vltoa du piège par accident, bondé de chercher des pelles à creuser des fosses communes, et certains d’entre eux retourné à Almcati Dans les environs sont à la recherche d’houes et des mules pour transporter les cadavres, et a ouvert des tombes antiques mur extérieur tige, et ils ont jeté les cadavres, et d’autres femmes et les enfants à creuser des fosses communes, où le sol fragile, et dans cette situation ont augmenté soleil enflammés augmenté l’air libre, Valrih Sud se l’horizon d’un jaune, ce qui le transporter de la poussière d’un désert, à ce moment a secoué la marge des hélicoptères Bozizé énormes qui a commencé par tourner et descendre à laquelle des dizaines de personnes exerçant leurs caméras coffres accompagnés par un certain nombre d’officiers militaires de français adultes et de mettre des serviettes sur le nez et a commencé à prendre des photos des morts et les enterrer les femmes et les enfants et certains les hommes, et d’arrêter le chef de la direction française déclare, apparemment, il n’y a pas de gens à comprendre leur langue, et personne n’est attentif à elle, était d’autant attiré l’attention sur la connaissance des visages et faites glisser les corps dans les tombes ou fosses anarchisme est important de couvrir une partie de la saleté de garder caché. ¯
    Suivi par
    Imran Djajaa
    3 – (Partie III seront bientôt ajoutés après avoir été traitées, en attendant, vous pouvez afficher toutes les pièces sur ce lien: Cliquez ici PDF)
    4 –
    Massacre de Wellman des enfants entre la vérité et la falsification
    En outre, ces personnes sont choisies pour ne pas libres de leurs mouvements, ils sont sous la direction de l’officier français, ne se déplacent pas, sauf par Son ordre, sinon qu’ils avaient riposté à des innocents, provoquant les massacres du moins ce qui est arrivé à leurs proches, et avant les non-jours, même après la rage et devint pour les gens de centre à son tour Milozh pour le français et est devenu sont dynamiques et auto-défense, comme ce fut le cas dans tous les pays rural à protéger le soi et la prévention du terrorisme et de contre-terrorisme, et retourné la viande entre les deux villages en les regroupant marché unique et le Centre pour le français combine l’activité dans les deux villages, sous la direction d’un être français, a été entendu pendant tout le reste des années révolutionnaires de la survenance de tout conflit armé.
    Certes humanitaires subventions des agences de trésorerie pour les veuves et les orphelins, en plus de l’aide alimentaire, la santé, et de devenir les enfants de destination Wellman et Doawir marché commercial adjacent à la disponibilité de la trésorerie et fournir aux entreprises, Le travail à la main est devenu nécessaire pour la construction et la vente de bois de chauffage, de l’agriculture et le pâturage, et les choses continuent stable jusqu’à l’indépendance, et ici est entré personnes Afrah indépendance Vriqs jeunes et vieux , et les soldats sont venus le troisième terme dans les centaines et ils ont recruté récemment, mais la prétention d’être des guerriers saints dirigés par des personnes ayant une expérience du racisme et de représailles régionales, et a manqué de faire beaucoup d’un autre massacre, a Ochehroa leurs armes sur les personnes ont célébré l’indépendance Bavrah, si elle n’est pas entravé l’un de leurs officiers et de prévenir la répétition de l’infraction, mais ils ont été enlevés certains la nuit et aller avec eux à l’Ouest Tour Khurais construite Wellman, pas pour des crimes commis, mais seulement pour le matériel de divertissement, de l’humiliation et de chantage, et est devenu un grand nombre de gens dorment leurs nuits dans les montagnes de peur des enlèvements pendant la nuit, et a été parmi ceux qui aîné enlevé Hadj Almihob de soixante ans, a été sa profession, qui a éclaté au commerce des œufs qui étaient des collections de maisons, le déplacement sur son âne et re-vendu à des grossistes, n’a pas de porter une arme n’a jamais quitter sa maison quand l’abandon de tous les Mcatihm personnes, mais ils ont aimé la petite taille et de l’esprit de plaisir, ils le prirent et le mettre dans le ring et ôta son turban et a commencé à Ergsouna entre les personnes et les grèves proie, même est tombé raide mort de fatigue et d’humiliation.
    L’imposition de la zakat sur les orphelins et les dons et les abonnements, les moutons qui porte, de la laine, des tapis, du blé, et les veuves volé et les orphelins Oqguathm et leur bétail, après avoir été coupés d’eux la subvention prévue par les organes qui ont été tirées par le retrait des troupes françaises.
    N’a pas mettre fin à cette horreur et cette terreur que d’accabler le premier terme et la sixième région et la disparition des niveaux état de la partition dans la bataille des sites de guerre entre les colonels, et à la maison et à l’étranger, et du Nord et du Sud, et la course à la curée, qui ont quitté le Bgeladeh français fugitifs Depuis assouplies et Ghala, et quitter leur maisons de luxe, et Orchathm industriel et agricole, tous les profession ou ont été vendus à des gens qui vendent une figure de proue et le gouvernement n’a pas eu une liste encore, avons-nous voir le tireur pénètre dans le logement et attaché à la porte, le Uwenhb drapeau national ce qu’il offre ses murs et à sa famille et est transmis à l’autre. Ont bénéficié de cette catégorie de vol considérée comme la capitale de la propriété légitime et historique.
    *** Déformer les faits et de falsifier l’histoire
    La première étape entreprise par le gouvernement, c’est la conduite de l’administration cassé ou semi-cassé après avoir quitté les Européens, et ici n’est pas de l’efficacité et la Valtalm lieu l’intégrité non seulement dans la catégorie a été créée par la France quand elle a ouvert des écoles pour certaines destinations en 1958 sachant que l’Algérie prendra inévitablement sa révolution l’indépendance avec ou sans , parce que l’ère de la colonialisme direct s’est écoulé après la fin de la Seconde Guerre mondiale, comme ils l’étaient il ya deux ans, en 1956, a permis aux élèves des enfants des employés des collèges et des universités à rejoindre la révolution à l’étranger et sous l’égide du Front de Libération, qui n’admettait pas de l’étranger d’autres et que seul parle pour le peuple algérien dans le conflit mondiale et la guerre froide entre le socialisme que les mouvements de libération de soutien et de l’impérialisme colonialisme occidental.
    Il était à l’Egypte et Bagdad, un rôle de premier plan dans l’ouverture des stations de radio orientées servir la liberté d’aborder l’idéologie socialiste et marxiste.
    Sont nos étudiants à l’étranger à cette idéologie et la culture de la langue française, et a chargé les officiers et sous-officiers recrues officiers dans leurs rangs pour rejoindre les postes de direction révolution et le gain qui ne peuvent être pour d’autres d’occuper, et sous telles soigné sous une certaine température est venu pour nous dinosaures au lieu de poussins et un dépôt.
    Quand l’indépendance directement, nous avons trouvé nos étudiants sont rentrés de l’étranger et les ministres et les dirigeants ont pensé qu’un Elhadia communiste et de la culture des Français n’a pas atteint France petite partie d’entre eux pour leur présence et ont trouvé d’autres articles qui ont été formés au niveau de la lecture et l’écriture occupe la gestion et entraîné par les passions, et nos jeunes officiers colonels Asthallowa alors le rang de major général.
    Le fait qu’il n’y a pas autre maison neuve, Al-Azhar et la Zitouna Aftlab et le Levant, et à Bagdad, les a exhortés à retourner au Jihad Itbuua leur place au paradis, tuant la plupart d’entre eux Boaada connaît Dieu a été fait pour eux ce qu’ils voulaient.
    Je ne veux pas aller loin dans le dédale de difficultés à sortir d’entre eux, et revenir à mon village martyr et professionnels infligée par un crime que je connais tous les fichiers. Grands et petits
    Après l’indépendance Albuldatan Milozh constituée et construite Wellman, et se composait Nougat et les municipalités et le quartier général dans Milozh, et donc effacer le nom des enfants de Wellman carte géographique administrative, et le décalage Milozh Bunogh, la question n’était pas spontané, mais était une foi délibérée mauvaise.
    Lutté population de brun Wellman pendant vingt ans pour récupérer leur identité, dans le Bldethm nom, et au cours de cette période, et l’absence des enfants de Wellman pour les organismes de gestion et de la masse, tous les joints étaient dans les mains du peuple Milozh se tiennent derrière eux de les encourager et soutenu par ceux qui craignent envoyé un brun mort Wellman et Aoukvonhm parce qu’ils fonctionnaires.
    Lorsque confisqué notre municipalité, nous avons commencé dans la défense de la cause, la cause du massacre, mais le Ministère de l’organisation Moudjahidine et son, qui étaient Mtoatitin directement dans la contrefaçon et occulter les faits, parce que les éléments de la dominante de ces deux ministères est accusé dans la perpétration du crime, car la plupart du temps à partir du troisième trimestre, et ici je me souviens d’une déclaration de l’officier français le grand jour il dit à la presse dans le monde: Il s’agit d’une Milozh question, et n’était pas un lapsus aurait été si elle était le patch, pas enregistrée par le monde et la nation en particulier après un demi-siècle d’indépendance, et en fait chaque fois que nous voulions la définition de notre Almsama cause difficile à comprendre. Vmlozh est Nougat, et les enfants sont Milozh Wellman, et à brouiller la vérité plus égarés encore revendiqué les certificats délivrés à la population de martyrs et de nougat que le nombre des martyrs de la parcelle à Bani Wellman.
    Nous n’avons pas envie qui a enregistré toutes les quarante morts et des années cinquante et au-delà, Valamoat ont été enterrés il est donc un médecin légiste ne pas tomber de la famille WordPad qui n’ont pas eu une présence dans la plupart des cas, et tant que contrefacteurs témoins sont disponibles et le ministère de combattants et de l’organisation encourage donc important que les enfants de Wellman restent Madomin par la Révolution comme ils le souhaitent et ne peut être dit pour les trois témoins et les tueurs eux-mêmes pour témoigner de trois cents.
    Le nombre de quartiers moudjahidin n’empêche pas accès à ce certificat de celui-ci le souhaitent, ce n’est pas important, mais le saignement de cœur pour remplir le formulaire au détriment des enfants de Wellman et le détenu a été arrêté à Beni Wellman et donc inscrire leurs enfants avec une histoire de haine, d’amertume, et en fait je dis fermement que ils ne trouvent pas bataille n’est pas un affrontement a eu lieu sur la terre pendant sept ans, sauf pour le raid aérien qui a tué des officiers de l’Ashecat Mashta comme nous l’avons.
    Je me souviens, par exemple, ce qui était de gréer un énorme accepté par tout le monde, et je le dis tous les faux témoins dans la région de la troisième terme: lancé l’état colloque d’écrire l’histoire sous la supervision du Front de Libération gouverneur, le 01/01/1984, et le séminaire a été suivi par environ 200 Mujahid, Laissons tous enregistré de batailles et les épopées que le risque dans leur imagination, les enfants du rapport Wellman dit, à court de ce jour, le 28 mai, 0,1957
    Après les avertissements et les mises en garde par des agents de l’Armée de libération de cesser de coopérer avec le Almassala système Blonas, et après leur rythme beaucoup de l’Armée de libération des hommes sur leur propre terre, il a décidé de dirigeants de la Révolution commandées lieutenant Abdul Qadir Buraiki basés sur la correspondance reçue de la direction du troisième trimestre et a pris part à ce processus expresse capitaine + Msattash Salomon capitaine.
    Au cours du processus d’intervention, l’aviation de manière intensive la hausse du nombre des victimes des traîtres sont dans la chute des 375 familles de 18 d’entre eux et leurs armes ne faisait pas mal n’importe quel soldat des soldats de l’Armée de libération.
    Donc dans ce cas peut être appelé une bataille, mais avec qui?
    Cette imagination naïve, par exemple, ceux qui ont déclaré que leur reste exclusivement République Chadli Ben Jedid « l’histoire est écrite de celui-ci fait, » ce qui leur donne le feu vert.
    Si nous acceptons ce point de vue, la coopération française avec la coopération militaire est sans équivoque, et de la coopération était en réalité existe en tant que Ordna précédemment, mais pas flagrante de cette façon.
    Le rapport indique que les mots des historiens, ou les responsables de l’histoire, que leur armée de libération avaient été arrêtés les 13 et tué celui qui est prévu le second, le fait que les troupes ont arrêté le 13 Français, tuant leur patron sur le terrain, et se rendit à 12 à la prison et le lundi est resté sur la piste, même en tenant de Frachehema, Vzbh premier et s’enfuit la seconde, puis une coopération claire entre les deux armées.
    Impossible de réaliser ce que les forces françaises directement atteint par les clients en vertu de l’Armée de libération du slogan de.
    En fait, le gouvernement a publié les détenus pour une année comme c’était une condamnation à mort, parce que le pardon et la commutation de la peine quand il rencontre le massacre, après une semaine de leur libération a été le massacre Est-ce une coïncidence ou est prévue et exige une coordination était-ce?
    Cette liste détenus Almsplin:
    0,1 Jdido bin Mohammed exécutée immédiatement
    0,2 Saeed
    0,3 Asaid
    0,4 Jdido Ben Belgacem
    0,5 occidentale Almiloud
    0,6 Qoasm Ahmed
    0,7 Shishi Toumi
    0,8 Traah Ben Tahar
    0,9 Traah Ben Haj
    0,10 Mayah Omar Ben Lakhdar
    0,11 Ahmed
    0.12 l’huile du Pacifique
    J’ai été arrêté au mois de Septembre 0,1956
    Et ont été jugés en 1956 à Sétif en 1002 et publié en 1957, 0514
    Est-il une différence entre les meurtriers Almsplin et le reste du peuple? Etes-ceux qui, comme les cinq personnes qui vivaient dans des huttes sur les abords de la capitale depuis les années quarante, est revenue sur le rotor pour faire le travail renforcé de l’agriculture et de recueillir leurs enfants après avoir été expulsés de leur emploi parce qu’ils se sont engagés à la grève déclenchée par le Front de libération en Janvier 1957, et ont tous été tués dans le massacre.
    En 1982, à l’occasion de la fête de l’Indépendance vingt et en Novembre, a déclaré l’un des plaignants que l’agent dans ce qu’il appelle l’Armée de libération dans le troisième mandat, mais a dit qu’il était adjoint Amirouche première fois, saisi de l’homme sur le microphone sur la radio nationale, la radio et a une longue tradition, et dans son «Dialogue sur la révolution » selon M. Abdul Hafeez Omaqran tend oiseau, et n’a pas laissé de la place de la maison et ne manger Bamahs et d’évaluation complètement récupéré et condamné du condamné et a compté chaque chose, l’information donnée par la révolution de la frontière à la frontière ne reçoivent pas jusqu’à ce que l’état-major général au moment de la communication par satellite moderne, des mois Tbanah Elle se dégrade et voler approuvant qui Il condamne ceux qui veulent, jusqu’à ce qu’il atteigne les enfants de Wellman « Milozh » Voici l’homme est sorti du continent et il a commencé à utiliser tous les mots lourds, dont ils stockent les traîtres mêmes mots, et méchants, des collaborateurs et d’autres ont été utilisés inutilement excessive, et ne peuvent pas être traitées signalé ce … mais paquet d’insultes s’élever au-dessus sa réponse, mais le but qu’il cherchait à avoir accès à lui et à mettre l’accent, qui fait que la question de l’affaire et que le trône de Arroucah Wellman a été construit le long Blonas Milozh et a été à l’avant.
    Le Wellman enfants a pris sa revanche des gens de Milozh qui ont participé avec l’armée dans le massacre, et cela est mauvais étant donné l’ignorance de la philosophie de l’homme de la révolution qui ne vous donne pas le droit de choisir la partie que vous voulez, sauf si vous êtes armé avec l’autre côté, et ici vous ne pouvez pas vous demander votre ennemi à prendre les armes la route et a souffert des difficultés pour assister à la réunion convoquée par le.
    En outre, si il avait assisté au massacre de la population de Msplon Milozh, il a déclaré que le propriétaire de la boîte de dialogue, vous ne pouvez pas faire cela, alors leurs actions vont rester dans leurs maisons d’attente pour les arrêter et de les tuer.
    Mais si le but est de vider le contenu de l’affaire et le faire dans le contexte de Arroucah Cet obstacle a été surmonté et les frères retourné la cohésion entre les deux voisins.
    Mais pourquoi ne nous permettent pas de répondre pour clarifier la vérité et l’argument Avhamh sans équivoque que les gens entendent sur l’air des deux côtés.
    Et en effet, nos progrès cette demande au directeur de la radio et la télévision, M. Nour Abdel-Qader, qui a dit je ne peux pas permettre de parler ou de répondre que si la carte comporte un djihad moudjahid du même état, c’est le Mujahideen.

    Partie IV

    Massacre de Wellman des enfants entre la vérité et la falsification
    Parlé et écrit beaucoup sur les enfants de Wellman et ils ne savent même pas leur situation géographique, juste parler de l’histoire incident survenu lors de la révolution de libération que nous appelons chacun d’entre nous, nous avons lancé la colonisation sur les lèvres de ses officiers sur le nom de massacre de Roundabout « Milozh,« une proximité rond-point, et nous avons pensé qu’il s’éteint ou glisser de la langue , mais la presse internationale qui ont été présents ont signalé l’incident comme « Milozh », puis de nouveau à nous après l’indépendance que l’étiquette a été délibérée et intentionnelle et avec la complicité des instances nationales pendant et après la Révolution, et la vengeance des enfants du colonialisme Wellman a été terrible, et les détails Saoa à ce sujet.
    Même conscient du fait que ce rotor à l’écart des frontières de la quatrième état d’environ (60 km), ces fantômes des limites qui n’ont pas une présence réelle, a été présenté plus de 150 km, et des vertiges construite Wellman introduit à propos (06) kilomètres de l’Occident n’a pas choisi les patrouilles passer en Tunisie Après environ (650 km)? Est-ce qu’il a choisi cette voie l’entrée du tunnel à la Tunisie ou de la gare seulement à la Tunisie, et elle est tombée aux mains des soldats des troupes françaises ou des forces sur le territoire de l’Etat de Blonas construits rebelle Wellman?
    Puis nous trouvons Bur ڤ ah justifier le massacre, car le garant troisième mandat de la sécurité de ses hommes à traverser, aussi longtemps que l’état de Bani Wellman a émigré en France pour soutenir l’activité dans les forces françaises sur le terrain.
    Est-ce la parole a besoin de commenter?
    Il dit que le devoir a été justifiée, même si le troisième acte de l’état était contraire à la loi, et si vous êtes lourd dans mes mots blessent ennuyeux de répéter les mots tout en un but est d’essayer de ne pas condamner les enfants de Wellman et le nettoyage des mains de la criminalité et de la trahison.
    Je l’ai mentionné tous ceux qui, en fonction du contenu de leurs déclarations que les dirigeants du troisième trimestre a été une décision prise avec une décision antérieure de la surveillance judiciaire et – que les hommes de la loi – Saeed Mohammadi a dit à des écrivains et des journalistes, la radio et de télévision à la française (05) implique que l’acteur a déclaré. Je l’ai dit pourquoi ne pas aller à l’homme et lui demander lui-même, peut-être qu’il dit ou qui dit qu’il a été dit, était sa maison loin de moi dans le dôme, et j’ai essayé et je qasd sa maison que je adapter mes nerfs pour ne pas provoqué et provoqué.
    Vqsdth soir 0.1983 0320 est sorti pour lui dire de ma présence, et peu après est venu, il m’a demandé directement ce que je veux et que vous êtes un journaliste ou un historien?
    Je l’ai dit, s’intéresse à l’histoire, m’a dit, de retour au jeudi soir, je suis maintenant occupé par les travailleurs de la restauration, et je suis sorti Fodath Fastoagafna dicton: Quel est le sujet dont vous parlez là-dedans?
    Wellman a déclaré que le problème des enfants ou ce qui est connu sous le nom « Milozh » .. Réclamé une réponse directe et nous sommes debout dans la cour de sa maison et ne pouvait pas attendre à la nomination.
    Hdhuk dit que tous les traîtres, je lui ai dit: Quel genre de trahison?
    Ont-ils été recrute avec le colonialisme? Ou étaient armés dans les rangs de tierce partie anti-révolution? Il a dit: Ils nous ont tués ce que Dieu veut de l’Armée de libération des hommes sur leurs terres, et qu’ils ont été entraver le troisième mandat, en passant au sud parce qu’ils sont dans un endroit stratégique.
    Je l’ai dit: Comme ils n’étaient pas armés et non-recrues avec toute autre partie, comment peut supporter la responsabilité? Je ne sais pas d’un homme est tué sur leurs terres, un Front de Libération conservatrice (Meziane), qui a été tué par le gouverneur des hommes Blonas Bojji est Ahmed, qui ne sont pas les enfants du peuple de Wellman? Il m’a dit: Vous êtes d’entre eux?
    Je l’ai dit, mes pieds sont toujours sur des charbons ardents, de sorte qu’il marche arrière pour fermer la porte derrière lui.
    Et m’a laissé sur ma propre course pour l’homme a effectivement été grondé sa conscience et essayer de trouver plus de ceux qui ont soutenu ses crimes, et que ce qui était de vider le contenu de sa poitrine n’a pas attendu jusqu’à jeudi, comme il le souhaite.
    Front de Libération d’adopter un crime silencieux
    Si nous regardons l’aperçu de l’histoire n’ont pas peur de l’endroit où l’censeur blâme, nous constatons que l’organisation avait effectué le coup d’Etat contre le projet national a contribué à un coup d’Etat personnes, a été enlevé juste après l’échéance de leur nourriture, le mouvement national dirigé un grand nombre des plus beaux Albaran fils, conduits par leur chef de file, qui a donné sa jeunesse et Kholth Même sa vieillesse au service de ce peuple, Vadil à la maison et la terre de l’ennemi, la liberté et derrière les barreaux, et préparé les jeunes pour la révolution, le fait que les cellules et les armes distribuées, et attendre l’heure combattants zéro, est devenu un peuple apte à toute révolution n’a pas d’importance qui a conduit, toute étincelle reçues seront publiées dans la patrie plus affectueux, ce n’était pas pour signification des noms, aussi longtemps que le logo et le djihad de libération, a été chef de file silencieuse, aussi longtemps que la fin d’un seul, le Front de libération let, ou d’autres noms, et est devenu le parti des deux partis et les armées militaires, avant accuse Messali Baltkhazl, et est resté fidèle à la chef de la rébellion avant les hommes accusés et impulsif et même de main-d’œuvre coloniale , et le chef de file silencieuse est en résidence surveillée à Paris et des membres du Front accusé de trahison parce qu’il n’a pas les soutenir à se retourner contre lui, l’accusant d’abandonner les fidèles comme à l’heure décisive.
    Sheikh et reste silencieux et mourir. Silencieux et enterrés la nuit dans le silence, et après sa mort Acetktheroa le nom de l’aéroport porte son nom, parce que le front est encore au pouvoir du juge et jury Mais assez de mourir et il voit la science qui démange se battant, et encore l’avant portant le nom de la libération, en dépit de tous les signes qui indiquent que l’expulsion de deux millions d’euros de la maison n’était pas différente de l’occupation de plusieurs milliers de ce pays et ils ne croient pas en aucune religion ni la langue ni son unité géographique, mais Il ya les défenseurs prétendent diviser ce pays parce qu’ils sont ses fils et des autres Arabes du désert leur huile Ojlav la maison tend chameaux, scorpions question à cause des médicaments et j’en passe.
    Ainsi, dans cette histoire pillage pays, et le pillage de l’économie et la langue abattus et de fausser la religion, appelé les quartiers, les institutions et même des villes et des rues pour les personnes qui ont laissé derrière eux pour réussir dans le Front de Libération et l’organisation des moudjahidines en particulier, qui ne représentent qu’une tranche de la chance et que le ministère de son soi-disant ministère des Moudjahidines.
    - Nous étions dans l’éditorial au cours Révolution entendre les attaques de ce parti à l’autre, l’accusant de trahison, et le public d’entendre cela et que, parce que la propagande pour gagner du public et d’intimider la conséquence pauvres naïfs a été autorisée.
    Mais comment continuer ce mensonge après l’indépendance d’un demi-siècle, et les autres faits déformés, même dans le traitement des morts, qu’ils cherchent à lui pour les os peuvent avoir des ré-enterrer officiellement, et l’autre a été tué avec une arme de diriger le colonialisme ou par ses clients, les os restants lavé les inondations parce qu’il n’est pas mort sur le Front de libération du doyen , qui avait tenu les clefs du ciel et l’enfer, mais la haine qui remplit l’âme malade, ils ont peur de l’innocence de la mort, parce que, dans ce les condamner, c’est ce qu’ils pensent.
    - Depuis 1982, et nous écrivons à toutes les autorités politiques et administratives et les moudjahidin en particulier, Ntrajatm dans lequel-à-dire le mot juste supprime pas valide, ne pas demander la clémence ou de pardon, mais nous demandons à la réalisation du droit aussi longtemps que nous avons le droit de la citoyenneté, cette citoyenneté, qui s’est retiré de gens ne sont plus autorisés à le droit de vote. Parce qu’ils sont nommés les choses par leurs noms n’ont pas tenu leurs têtes humiliants et lâches – mais toutes ces oreilles silencieuses et se couvrit les yeux, même si nous avons été absous Front de Libération et de condamner tapi dans leurs rangs au cours de la Révolution, et qui sont, malheureusement, des acteurs positions occupées dans le pouvoir politique, et de montrer aux gens à travers cette ignorance que ces peur de l’émergence de papiers malheurs plus déchirant et enlever l’aura qui se sont entourés.
    - Pourquoi êtes-peur de la confrontation? Face à la vérité, Sharif a tenté d’interviewer ses assistants au siège du parti Zerott Joseph pendant douze jours, remplir le formulaire sur le huit heures du matin et attendre jusqu’à ce que la cinquième nuit sans pour autant avoir l’accès à lui parce qu’il sait ce distrait de lui.
    - Et réglée pour le temps de rencontrer M. Abdelhamid Mehri sur 1982 1122 que les médias officiels et de la culture au sein du parti, il m’a dit que mes lettres envoyées à eux a été reçu et que les responsables du parti savent très question.
    En 1982, j’ai été reçu en 1227, M. Joseph Aklari, Secrétaire des moudjahidin, et lui a expliqué la question quand je lui ai demandé de garder le silence pour une solution à ce problème .. Et que les langues et stylos mauvaise rongent les os de nos morts ne sont pas autorisés à nous le droit de répondre, a promis qu’il travaillera à résoudre le problème, et n’a rien fait, et le maximum de ce qu’ils ont fait parce qu’ils ont ignoré la question lors de la conférence d’écrire l’histoire de la troisième terme (56-58) qui s’est tenue à Tizi Ouzou le 07-08 Février 0,1984 tout cela l’évasion et d’ignorer le droit à la dignité de ce citoyen, que le front de leur front et l’état de leur état et de l’Algérie ferme, Bani Viosam Wellman honte, il est important de ne pas stigmatiser certains des personnages qu’ils ont prises symboles de trahison et de misère du colonialisme au cours de la révolution et l’indépendance.
    Mohammed dit que des guerres dans le journal « les nouvelles » 27 mai 1992, que il ya des choses que les gens ne peuvent pas être discutées librement, car il ya toujours le poids des acteurs qui jouent un rôle majeur dans ce (Tabu).
    Il a été dit que l’incident menée par les Français et les Dof cette position que dans l’Organisation des Nations Unies.
    Vmdzrh construite Wellman n’est pas, comme il l’écrit à propos, Il s’agit d’un Front de libération de résolution, une initiative locale, mais le propriétaire Saeed Mohammadi, un décideur.
    - Peut-être l’un des succès de l’ongle est la porte-parole du Front de libération en Tunisie (Franz Fanon) que cette action est un scénario pour filmer une présentation à l’Organisation des Nations Unies à fausser l’avant.
    - Le journal tunisien correspondant, qui a assisté à la presse occidentale, que la France est le processus par lequel le mouvement.
    - Quand nous disons que nous avons construit Wellman que la France était le corps principal gagnant de ce processus et la laideur de fournir des images vives de civils abattus et coupés et brûlés, et ces images exploitées Office (Sas) dans le film photo a été présenté sur les murs et s’accumule autour des gens dans diverses régions du pays tandis que l’autre, pour voir les gens que les rebelles sont juste un groupe de gangs qui répandent le sang des citoyens désarmés et que les tribus sont tuer des Arabes.
    - Voir le film sur l’Organisation des Nations Unies dans son (12) en raison du problème algérien liste de discussion lors de cette session, le président français a été la réalisation la même bande de le soumettre au monde.
    - La chute de la région stratégique de montagne Bslseltha Albeban de Deira et de l’emplacement de Wellman a construit le centre de cette série, je suis tombé cette région elle-même ne les ai pas pour protéger le centre colonial sont déplacés vers le plus proche la peur française de terrorisme et de contre-terrorisme.
    - La Revanche des enfants de Wellman année française après la bataille sur leurs propres terres dans la plaine et Yuhdy effectuée par les moudjahidin du Parti populaire que nous avons.
    Et vengé des enfants de Wellman quand il a appelé « Milozh. » Vbakana une période de vingt ans après l’indépendance cherchent à récupérer le nom du rotor ou de la municipalité.
    - Donner le feu vert pour Blonas de conclure un accord avec la France et lui donner un morceau de terre qui s’étend de Deira à l’Djelfa au sud battant le pavillon national, comme si cette étroite bande de terre d’un organisme indépendant, mais ce dernier mot.
    - Tous ces avantages obtenus par les agents coloniaux dans le Front de libération pour le troisième mandat.
    Ne nous prétendons que le troisième terme et que les soldats fantoches entiers, tous les mercenaires, et la preuve que les soldats ont refusé d’assassiner tués dans le massacre. J’ai à l’esprit un jour et je suis un soldat dans les rangs de la troisième mandat après l’arrestation de l’incendie dans la fièvre de la Guerre des États, était que nous étions à la caserne a été nommé à Partridge abandonnée par les troupes françaises, qui est sorti du bataillon dans le Journal de conduite sur les jambes, et après avoir marché pendant plusieurs kilomètres nous nous sommes arrêtés et s’assit sur le sol, est venu vers le côté soldat regarda au loin, sur l’horizon et soupira, puis il me dit Voyez-vous ces montagnes rouges, je l’ai dit: je le vois,
    Il m’a dit qu’il y est devenu une arme à feu rouge, je l’ai dit, il semble se heurter violemment avec les forces françaises, at-il dit: Non, pas le cas, je l’ai dit: Alors Almassalah avec les troupes, il dit: Non, je suis devenu une arme à feu rouge à tuer des gens? Il a dit: Oui, je l’ai dit: ils sont des vertiges et ma famille, Vasfr son visage et a commencé à présenter des excuses pour ce qui s’est senti lui-à-dire, puis il reprit à parler après un silence, nous sommes des soldats ici et nous a donné la commande pour rassembler la population (Salamat) personnes Fjmana et nous sommes des soldats, nous n’avons pas l’intention de connaissances, puis On nous a dit, ils ont tiré .. Est congédié ou mourir?
    Je lui ai dit, mais il ne se vante pas un crime dans lequel vous êtes contraint.
    Valadana ne peut être écrit pour les soldats de leur vie à l’indépendance, et non pas de l’infraction qu’ils ont commis Itbroa ils sont forcés. Les histoires de téléchargement Buraiki une plus grande responsabilité pour elle, nous avons construit Wellman être exclu d’être Abdul Qadir Shnona aucun rôle ou la présence d’au moins dans le processus, et la preuve qu’elle portait la responsabilité de la propagande française, et ignorer les autres ou les acteurs. Vise également à mettre l’accent sur la distribution du sang des enfants de Wellman pour de nombreuses parties. Comme il tente aujourd’hui de faire un problème entre eux trônes, et ce Shnona inouï devant un massacre, alors il est dit aussi au grade de lieutenant, et le décideur en conduisant l’exécution de tout le monde …
    - Si l’on regarde le troisième terme, qui est ce qui nous concerne, en particulier, parce que l’État, qui portait la responsabilité de commettre le massacre, qui est resté à travers de réclamer qu’ils étaient des agents dans la poursuite de la persistance de déformer les faits et la création d’obstacles, et nous empêchent même de les ré-enterrés les ossements de nos morts.
    - J’ai lancé tous à la maison vues envoyé les morts, la course à la construction de tombeaux, et Dieu sait tous les restes de l’expulsion et les os recueillis, il est important d’enterrer le plus, parce que sa circonscription a fourni un meilleur prix, nous avons dit que nous méritent également d’être les restes de notre meilleur endroit mort, Fsharana à préparer le terrain et privé Bmjhodna Mais l’autorité a appris de cela, nous allons donc le gouverneur M. de la gendarmerie sur le terrain robe de bataillon et de mitrailleuses, d’alerte et mis en garde contre les conséquences de la sortie de ceux qui considèrent les martyrs de Dieu, et qui était 0,1989 lundi, 0703
    Il a dit qu’il a organisé pour nous de rencontrer le ministre des Moudjahidines, et nous avons rencontré au siège du ministère sur les 1989 0710 afin de nous écouter, monsieur le ministre Mohammad Ejrabh, et a déclaré que sa réponse sera par écrit, et en fait nous a envoyé une lettre disant en substance: que l’histoire sera son objectif dans tous les cas rencontrés dans le mois de mars de la révolution rédaction, et équitable pour toutes les parties, selon la logique du juste l’histoire, selon les enseignements de notre religion, il est sage de rester calme, et attend de se manifester la vérité, en notant que ce fichier a, comme les autres fichiers, la révolution écrite toute l’attention des plus hautes autorités politiques, le 11 Juillet 0,1989
    N’importe quelle date sera publié? Nous avons lu et entendu parler de faux et la contrefaçon continuent à les lire ce qui n’est pas acceptée par l’esprit, viennent d’écrire l’histoire qui, inévitablement, sera mentors, et nous avons lu pour ceux qui aime à écrire l’histoire comment les prendre à partir de ces références et les sources de non-usage de la raison et la logique. Et d’écouter l’autre partie, pour nous empêcher de re-inhumation des morts et de les retirer dans les charniers, Nous avons voulu relever le défi encore une fois, les gens Vtgnd des gens de bénévoles du rotor sur le jour de l’Aïd al-Fitr, qui a coïncidé avec 1989 mots Victibna 0620 (Gloire et de l’immortalité aux martyrs du 28 mai 1957) sur le front des rochers de montagne sur les plusieurs centaines de mètres de longueur et Talenaha avec 14 grammes de graisse, et a continué à lire le logo, après plus de dix kilomètres pour une période de sept ans jusqu’à ce qu’il est venu à l’écriture maire Btahedam.
    Quel type de siège ce qui entourait la mort et leurs enfants et petits-enfants!
    La télévision a participé plusieurs fois au cours des années quatre-vingt d’enquêter et de la photographie, mais Tlvzatna pas satisfait seulement à l’organisation choisie par les moudjahidin, et son ministère parce qu’ils ont peur d’exposer les symboles sacrés.
    Aucune crainte de la parole, dit-il, l’histoire, et pourquoi ne pas être l’opération la plus efficace et plus bénéfique d’une blessure enflé et la pourriture sous la membrane transparente, et les parents Atsarah vaut mieux que de laisser un héritage pour les enfants des tragédies qui transmettent les générations, ce demi-siècle après la fin de la révolution? Ou de rester sur notre vision de la Révolution, elle fut une guerre où le vainqueur et le vaincu? Quelles que soient les résultats obtenus par le gagnant, ou l’échec à atteindre le perdant? Il était logique que le vainqueur et celui qui le peuple, et le perdant est la colonisation de son projet et Althompsakhi Altzlakhi, si la colonisation de l’être humain est sorti et est restée sa constante et les mains prétendant révolutionnaire et l’amour de la liberté et de la démocratisation, c’est ce que nous avons entendu et n’a pas vu depuis, ou toucher le sol.
    Lorsque le déclenchement de la révolution au début de Novembre est bien connu, la révolution n’est pas venue si à l’improviste, ne pas descendre la pluie sans nuages ​​révolution était prête et préparée, en particulier dans les endroits qui ont le statut d’un terrain géographique fortifiée et sécuritaire pour les guérilleros, Kalqubaúl et des Aurès, la colonisation fut une course à en particulier les tribus du pays où il avait préparé le terrain pour planter des graines de bonne sont dans les mines d’information et d’explosifs est à ses clients et de la créer lui-même n’a jamais dissimulé révolution servir ses objectifs, et de réaliser ce qu’il ne peut se faire ouvertement.
    Était le gouverneur-général (Jack Sostal) à contacter ses clients afin de vous apporter, et recruté des mercenaires fiables dans leur dévouement et leur amour pour la profession, se précipita vers le recrutement des jeunes qui les ont vus qui sert le but et d’atteindre la fin, ils ont choisi de chaque tribu et le trône du groupe Vslhohm bien armé digne de la guérilla et les a formés à le faire dans caserne, un privé français depuis si garder les choses vont dans le secret, puis Albsuhm pour habiller les rebelles et la libération du logo de l’Armée, et les jeta dans les montagnes, et cette différence sous la direction de Azorn Mohand, mais ce processus doit couvrir une politique nationale, et a trouvé dans Karim Belkacem bonne couverture, et qu’il se mutine ans avant le déclenchement de la révolution dans l’accusation criminelle et le processus de mise à mort, et en cette période de sa fuite, il rejoint le Parti populaire, et devint ainsi son Championnat rébellion en face des masses et surtout comme il est sous l’égide de la pétition politique nationale, mais il est devenu ne s’accompagne pas d’un au niveau des tribus du pays, et il sait les militants et activistes, nationales, Je suis donc devenu pour le glaucome commandant ou chef de file, mais il était chez lui un centre de leadership et de la communication, de sorte que la résidence de l’Zidane et Muhammad et à Nis, et les bras de réception et de l’argent porté par l’officier français dans la région de Tizi Ouzou lui-même sur une voiture (203), et du côté militaire, ils ont trouvé dans Mohammadi homme droit heureuse , un vétéran nazi, mais dans une prison (pour Mbez) où il a été arrêté, les troupes françaises après la défaite du nazisme, et la popularité du nazi parmi les citoyens de pas moins que la moyenne nationale n’est pas pour une raison quelconque, mais parce que c’est le front Lt de la France dans la poussière quand elle a occupé le terrain et de surmonter l’armée entra dans les médiateurs de libérer et de réaffecter l’équipe à organiser L’oiseau bleu et est devenu un éminent dirigeant d’au moins Belkacem Karim.
    Quand vous allez Sostal à la fin de 1955 a laissé une armée de l’organisation de la texture oiseau bleu (600 hommes), et fut remplacé par Robar à Axot, de sorte qu’il se développe l’Armée Bleue, qui ne vit pas dans les citoyens Faarafh casernes, mais une armée de rebelles sur le visage, la confiance des citoyens, et ils voient le Sauveur pour les le colonialisme, a atteint le nombre de cette armée de 1500 hommes, quand une conférence s’est tenue Alsomam Karim Belkacem donne des ordres aux bataillons et les factions déployés sur le territoire des tribus de la propagation du feu pendant la nuit dans des opérations offensives faux et manoeuvres bien pensé réponse, les troupes françaises de sa position bombardé sans discernement, et les gens de leurs villages et leurs maisons ils ont pensé que les moudjahidin ont attaqué des centres de français, les gens Victspon les aime, c’est pour gagner la confiance du peuple, la confiance de la partie française doit fournir des preuves pour prouver qu’ils sont au même niveau, ils étaient déjà ramasser Almassaliyn et les organismes Ikdmonhm à l’officier français, et ils viennent ainsi que des soldats de extérieur de la région Albssounam robe Armée de libération du Sidiih fusil après l’exécution, et payés avec le montant de chaque offre jusqu’à la tête (200 mille francs).
    En outre, la population de l’armée, qui est arrivé armé à 1500, il était présent à la conférence de Alsomam qui a délivré le commandement de ces bataillons pour rejoindre les Brigades Armée de libération et leur a donné le feu vert le 10 Septembre, 0,1956
    Le butin pris par les troupes françaises 850 fusils et 84 millions de francs, cela est signalé par certains auteurs de la Madhan cette organisation et le génie de leurs dirigeants, comme il s’est avéré cette armée (moteur) d’infiltration des rebelles, la capacité de ces écrivains-savvy, et nous sommes venus là avec un résumé du contenu de ces articles qui a coûté aux propriétaires de ne pas tenir compte l’esprit des gens et Astgbaúhm, si ils ont ajouté à cet instantané scénario économiser un peu d’une face de ladite donné l’ordre aux équipes d’attaquer les Français dans les casernes et les villes, tuant le meurtre des Français et les familles des familles, et aussi capturé des armes et des munitions, et ici, dit que le processus était héroïque et a diminué pour le truc pour les dirigeants de Lacoste.
    J’ai essayé de me convaincre de la ratification de cette déclaration et a tenté de décoder cette équation, en dépit de sa simplicité et est satisfait de cette proposition, qui, dit-il prouvé le génie rebelles mercenaires et se mit à rire à la France parce qu’ils ont atteint l’Armée de libération à l’armée de libération et ils ont tourné vers l’extérieur apparaissent aux apparences et à l’intérieur au sens apparent, et simplement ces recrues, au nombre de 1500 hommes La valeur nominale d’un spectacle au public qu’ils sont moudjahidin et les gens les croient parce qu’ils mènent des attaques imaginaires et ces soldats savent bien leur travail, alors commandé l’insurrection et de rejoindre les montagnes et ils sont déjà situés dans les montagnes et sur ce qu’ils savent de Slham et formés, et leur donne leurs tarifs mensuels, et ils sont ceux qui fournissent le capital Almassaliyn à l’officier français a été arrêté bonus, et ceux q

  15. quarto dit :

    C’est en 1956 que le douar de Melouza, gros bourg assez riche au nord de M’Sila, était passé au F.L.N. Et cela à la suite d’une opération de représailles menée par l’armée française. Un capitaine avait été tué dans une embuscade tendue par un groupe rebelle. Un lieutenant-colonel avait appliqué une méthode qu’il perfectionnera plus près d’Alger. Il fit fusiller quelques suspects arrêtés à la suite de cette affaire, puis disposa leurs cadavres sur le toit d’un car auquel il fit parcourir les routes et pistes praticables de la région de Melouza. A titre d’exemple du sort qui attendait désormais ceux qui aideraient le F.L.N. et se rendraient ainsi responsables d’assassinat. Ce lieutenant-colonel s’appelait Antoine Argoud.

1 2 3 4

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Mission Quechua 2007 |
LE BLOG DE SIR STEPHEN |
ALAIN BESSON SAINT MARTIN D... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | robertlutz
| DOMANIA
| justice&criminalité